Grippe aviaire : les mesures de restriction levées à La Réunion

santé
Des cas de grippe aviaire ont été identifiés à La Réunion
Des cas de grippe aviaire ont été identifiés à La Réunion ©Imaz Press
Le 30 septembre 2022, les autorités ont été informées d’une suspicion de grippe aviaire au sein de quatre basses-cours de volailles dans les hauts de Saint-Paul. A ce jour, aucun nouveau cas n’a été détecté. La préfecture annonce ainsi la levée des mesures sanitaires.

À ce jour, aucun nouveau cas de grippe aviaire n’a été détecté depuis le 30 septembre 2022 annonce la préfecture. "Le bilan des actions de surveillance menées permet d’acter, en l’état de la situation à date, le retour d’un état favorable dans la zone réglementée" précise-t-elle.

Les mesures de restriction qui avaient été mises en place sont désormais levées.

Les autorités restent vigilantes

En parallèle de la levée des mesures sanitaires, "les services de l’État restent pleinement mobilisés et vigilants, tant en veille sur toute résurgence qu’en recherche des causes possibles d’introduction sur le territoire, et diligente les contrôles nécessaires autant que de besoin".

La préfecture rappelle que la vigilance reste "un outil fondamental de la détection et de la protection de notre territoire, sur la base de la réglementation existante". Elle souligne que l’importation d’animaux vivants ou de leurs produits ou sous-produits sur le territoire répond à des règles strictes "qui ont pour objet de protéger la santé humaine, celle des animaux et le potentiel de production de notre île".

Ainsi : 

  • Pour toute demande de renseignements sur ce qui est autorisé ou non à l’importation, la population est invitée à contacter la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt au 02 62 30 89 89.
  •  Toute suspicion, dont des mortalités anormales de volailles, doit être systématiquement signalée à la DAAF de La Réunion par e-mail, alimentation.daaf974@agriculture.gouv.fr ou au vétérinaire sanitaire qui suit vos animaux.

Pour rappel, le 30 septembre dernier, les autorités étaient informées d’une suspicion d’influenza aviaire au sein de quatre basses-cours de volailles détenues à titre familial et situées dans les hauts de Saint-Paul. Des mesures préventives avaient immédiatement été mises en place sur ces sites, à savoir l’euthanasie des volailles et canards détenus des quatre sites concernés.

Une zone réglementée avait alors été définie, entraînant des restrictions afin d’éviter toute dissémination du virus. Des actions de surveillance ont également été mises en place par les services de l’État notamment au moyen de contrôles, réalisés au sein du périmètre concerné, dans les établissements ou structures détentrices de volailles.