réunion
info locale

Hausse des prix des carburants : les agriculteurs demandent l’aide de La Région

agriculture
Nouvelle hausse des prix des carburants à La Réunion.
Nouvelle hausse des prix des carburants à La Réunion. ©Daniel Fontaine
L’inquiétude des agriculteurs de La Réunion déjà éprouvés par une campagne sucrière catastrophique. Lors d’une conférence de presse, ce vendredi 2 novembre, la FDSEA a demandé l’aide de La Région pour faire face à la hausse des prix des carburants.
Les agriculteurs sont aussi victimes de la hausse des prix du carburant. Ces augmentations ont de lourdes conséquences sur leurs activités. Ils demandent l’aide de la Région.

Ecoutez le reportage de Suzette Emma : 

La FDSEA demande l'aide de la Région

 

Une campagne catastrophique

Dans un communiqué, la Fédération tire la sonnette d’alarme : "les agriculteurs réunionnais sont au bord de l'asphyxie". Les difficultés s'accumulent pour eux. La campagne sucrière est catastrophique. Les conditions climatiques ont eu des répercussions dramatiques sur les cultures et la trésorerie des planteurs se réduit comme peau de chagrin.
 

15 euros de plus à la pompe

Frédéric Vienne, le président de la FDSEA, remarque "que le prix du GNR utilisé par les agriculteurs a connu une très forte évolution". Le GNR, Gazole Non-Routier est le carburant réservé aux agriculteurs. Entre octobre 2016 et novembre 2018,  il a augmenté de 24 centimes. Un agriculteur de Grand-Bois explique avoir fait les comptes. A chaque fois qu’il fait le plein de son tracteur, il débourse 15 euros de plus.

Selon la FDSEA, "pour une consommation de 3 000 à 8 000 litres de carburant par an pour les engins agricoles d'une exploitation de type canne ou élevage, ce sont entre 420 et 1 120 euros de charges supplémentaires à supporter" pour les agriculteurs.
 

De l’aide

La FDSEA n’appelle pas au blocage des routes le 17 novembre prochain. Un appel national est lancé sur les réseaux sociaux pour dénoncer la hausse des prix des carburants partout en France. Les planteurs eux veulent favoriser le dialogue. Ils demandent un accompagnement de La Région. "Nous avons écrit au Président de Région pour attirer son attention sur la situation des filieres garicloles et solliciter son intervention", explique Frédéric Vienne qui demande de débloquer "des fonds suffisants pour compenser le surcoût lié à la hausse des carburants". 

 
Publicité