publicité

Hiver austral : attention à l’intoxication au monoxyde de carbone

En cette période d’hiver austral, certains logements ont rallumé le chauffage. Mais attention au risque d'intoxication au monoxyde de carbone. L’Agence Régionale de Santé appelle à la vigilance. 29 personnes ont été prises en charge pour cette raison par un service d'urgence l'an passé.

© Capture d'écran
© Capture d'écran
  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le
En 2017, 29 personnes ont été prises en charge par un service d’urgence, à La Réunion, pour cause d’intoxication au monoxyde de carbone. Alors avec le retour du froid et les chauffages qui sont rallumés, l’Agence Régionale de Santé (l’ARS OI) prévient qu’une exposition prolongée à ce gaz peut être mortel et appelle donc à la vigilance.

« Le monoxyde de carbone est un gaz qui est incolore et inodore, donc imperceptible pour l’homme, issu d’une combustion incomplète. Les symptômes sont des maux de tête, des vomissements, des désorientations ou des fatigues soudaines », explique un sapeur-pompier.

Les principales sources d’intoxication proviennent des appareils de chauffage à combustion (bois, charbon, fuel, gaz naturel, butane, propane, essence ou pétrole…). Mal entretenus ou mal installés, ils sont les principales sources d'intoxication au CO, en particulier s’ils sont associés à des conduits d’évacuation mal ou non entretenus et installés dans des pièces pas suffisamment aérées. Son utilisation est donc à proscrire dans une chambre où l’on aurait tendance à laisser tourner l’appareil en continu la nuit.

Dans notre île, les enquêtes environnementales menées par l’ARS Océan Indien depuis plusieurs années ont pu mettre en évidence les principales causes d’intoxication suivantes :

- un dysfonctionnement de chauffe-eau à gaz, couplé à une ventilation insuffisante du local,
- une utilisation inappropriée d'un barbecue ou d'un brasero en chauffage d'appoint,
- une utilisation d'un groupe électrogène dans un local contigu à l'habitation, sans conduit d'évacuation des gaz d'échappement vers l'extérieur.

Alors pour éviter le risque d’intoxication mortelle, voici les recommandations de l’ARS :

• Faites vérifier chaque année vos installations par un professionnel : chauffe-eau et chauffe-bains, chaudières, cheminées, inserts et poêles, conduits d’aération

• Faites effectuer un ramonage mécanique de vos conduits et cheminées au moins une fois par an

• Aérez votre logement et ne bouchez jamais les entrées d’air

• N’installez jamais de chauffe-eau à gaz à circuit non étanche dans une salle de bains ou dans une pièce à vivre (chambre, séjour)

• N’installez jamais un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) ; il doit être impérativement placé à l’extérieur des bâtiments

• N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : réchauds de campings, braséros, barbecues, fours etc.

Le reportage de Thierry Chapuis.
Froid : attention au monoxyde de carbone
Reportage  -  Réunion La 1ère  -  Thierry Chapuis


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play