publicité

Dr Christine Kowalczyk : " Les perturbateurs endocriniens sont partout "

Invitée de la matinale, la présidente de l’Union Régionale des Médecins libéraux a révélé deux éléments d’une étude qui sera présentée demain, lors d’un colloque à Stella Matutina (St-Leu)

  • Philippe Dornier
  • Publié le , mis à jour le

« Trop de métaux lourds dans certains poissons »


Des espèces pêchées dans l’océan Indien (NB : le thon notamment) sont chargées de métaux lourds, d’après cette étude, menée par un laboratoire indépendant. Elle porte aussi sur les cheveux. « Les miens sont remplis de perturbateurs endocriniens, malgré mon comportement bio », s’étonne le Dr Kowalczyk.

« Changer de bouteille plastique tous les jours »


« La chaleur fait dégager les perturbateurs endocriniens des plastiques, et donc on les boit. Le conseil : changer son comportement de consommation et manger du bio. »

Risques pour la stérilité


Parmi les conséquences sur la santé, « les perturbateurs endocriniens agissent en premier lieu sur les spermatozoïdes, avec une baisse de 50%. Également au niveau du cerveau, avec de plus en plus de Parkinson et d’Alzheimer. »

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play