publicité

L’IRT change de directeur : "encore un chaos" pour les professionnels du tourisme

La perspective du changement de directeur à l’IRT inquiète les professionnels du tourisme, à l’image de Katherine Chatel. La représentante des agences de voyages dévoile par ailleurs des chiffres montrant que les résidents constituent le moteur du développement touristique de l’île.

© Philippe Dornier
© Philippe Dornier
  • Philippe Dornier
  • Publié le , mis à jour le
Au lendemain de l’annonce de Willy Ethève de quitter l’IRT, Katherine Chatel était l’invitée de la matinale sur Réunion La 1ère radio. Membre du bureau du syndicat "Entreprises du Voyage", elle « regrette ce départ. Pour les professionnels, c’est encore un chaos qui ne nous rassure pas. A nous de faire des propositions pour qu’on nous écoute. »

Juillet-août : 128 millions d’€ made in Réunion

Notre île a accueilli plus de 550.000 visiteurs en 2017, mais « 60% des recettes touristiques viennent des locaux » rappelle Katherine Chatel. Leurs dépenses (restaurant, hébergement, excursions et activités) injectent 128 millions d’€ dans l’économie réunionnaise en juillet-août.

90% des Réunionnais ne voyagent pas

Sur ces deux mois, seulement 7 à 10 % des résidents quittent le département. Ils aiment « découvrir des destinations rares ou nouvelles : le Vietnam, le Japon, ou l’Amérique du Sud. Avec Airbnb, les budgets sont plus abordables. Par contre l’aérien pénalise les coûts. »
 


 

Sur le même thème

  • l'invité de la rédaction

    CFTC : le dialogue plutôt que la grève

    Alors qu’en métropole, cinq syndicats appellent à la grève le 9 octobre contre la politique sociale du gouvernement, la CFTC table sur « une vraie concertation entre le gouvernement et les partenaires sociaux. » Le syndicat dénonce néanmoins une casse du statut des fonctionnaires.

     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play