Karine Lebon en ballotage favorable, abstention massive et réactions : ce qu’il faut retenir de la législative partielle

élections
Karine Lebon dans son QG
Karine Lebon dans son QG ©Géraldine Blandin
Parmi 14 candidats, Karine Lebon et Audrey Fontaine se sont qualifiées, hier, pour le second tour de l’élection législative partielle qui se tiendra dans la deuxième circonscription dimanche prochain. Sans surprise, l’abstention a été très forte.
C’est un duel de femmes et un duel entre la droite et la gauche qui attend les électeurs pour le second tour de l’élection législative partielle dans la deuxième circonscription, dimanche prochain. Parmi les 14 candidats, les deux premiers se sont qualifiés pour le deuxième tour : Karine Lebon et Audrey Fontaine.
 

85% d’abstention

Sans surprise, l’abstention a été très forte. Elle a probablement battu un nouveau record à la Réunion : 85% des électeurs ne se sont pas déplacés. Cette faible participation ne permet pas à Karine Lebon d’être élue au premier tour bien qu’elle ait recueilli plus de 52% les suffrages. La représentante de la gauche, désignée par Huguette Bello pour lui succéder, devra affronter dimanche prochain Audrey Fontaine, la candidate soutenue par les leaders de la droite qui réunit un peu moins de 16% des voix.

Les deux femmes incarnent un certain renouveau de la classe politique, mais doivent leurs qualifications à la mobilisation des militants plus qu’à un élan populaire.

Regardez le reportage de Réunion La1ère :
2ème circonscription : la gauche prend l'avantage
 

Les réactions

"On se réjouit de ce score, mais nous avons le triomphe modeste car l’abstention est importante, commente Karine Lebon. Ça n’enlève pas de légitimé, mais c’est un signe peu encourageant pour la démocratie". Pour le second tour, Karine Lebon compte "beaucoup sur les réseaux sociaux et le travail de terrain". "Je ne vais pas m’occuper de mon adversaire, mais de ma campagne", ajoute-elle.

De son côté, Audrey Fontaine, ne veut pas parler de "déception", au regard du "contexte défavorable avec le Covid-19, la proximité avec le scrutin des municipales et la multiplicité des candidatures", explique-t-elle. "Je ne paie pas la division à droite, mais la multiplicité des candidatures, assure Audrey Fontaine. Quand vous avez 14 candidats en lice, malheureusement, les électeurs ont tendance à attendre le second tout pour faire leur choix".
 

Et pour le second tour ?

Pour le second tour, à gauche, Karine Lebon pourra peut-être compter sur un report des voix du communiste Philippe Robert, 6%, qui se place en troisième position grâce à son bon score à La Possession et sur les 3,25% de l’écologiste Charles Moyac.
A droite, Audrey Fontaine devra convaincre les électeurs des nombreux candidats dissidents de se mobiliser pour elle, notamment ceux d’Alain Bénard qui totalise un peu plus de 5%.

Dans la course pour récupérer le siège de député occupé pendant 23 ans par Huguette Bello, Karine Lebon vire donc très largement en tête, l’occasion aussi pour elle, et pour son adversaire, de se positionner pour les prochaines échéances.

Regardez le reportage de Réunion La1ère :
Karine Lebon : le nouveau visage de la gauche
Les Outre-mer en continu
Accéder au live