L'Association des Pilotes Militaires Réunionnais et le Musée de l'Air et de l'Espace mettent en lèr l’aviation réunionnaise

histoire
Première liaison aérienne entre l'Hexagone et La Réunion
Première liaison aérienne entre l'Hexagone et La Réunion ©Iconothèque Historique de l'Océan Indien
Ce mardi 19 octobre, au Bourget, une convention est signée entre le Musée de l'Air et de l'Espace et l'Association des Pilotes Militaires Réunionnais. L'objectif : célébrer la première liaison aérienne entre l'hexagone et La Réunion.

L'Association des Pilotes Militaires Réunionnais est au Bourget ce mardi 19 octobre, pour signer une convention avec le Musée de l'air et de l'espace. Après la traversée de la Méditerranée et le centenaire de la disparition de Roland Garros, les deux organismes souhaitent maintenant commémorer la première liaison aérienne entre l'Hexagone et La Réunion, il y a 92 ans.

Une traversée historique

Après 11 jours de vol, l’avion atterrit enfin à Gillot. Le 26 novembre 1929, le Farman F192, doté d’un moteur en étoile de 230 chevaux, s’immobilise sur la piste bordée de filaos, dans un champ de la propriété de la famille Gillot, aménagé pour l’occasion.

A bord de l’aéronef, l’équipage Marcel Goulette, René Marchesseau et Jean-Michel Bourgeois viennent de réaliser un exploit. Ils ont accompli la première liaison aérienne entre la métropole et l’île de La Réunion.

Première liaison aérienne entre l'Hexagone et La Réunion
©Daniel Fontaine


C’est justement le centenaire de cette traversée historique que l’association des pilotes militaires réunionnais veut célébrer. Ce sera donc dans huit ans, le 29 novembre 2029.

La promotion de l’aviation réunionnaise

Huit ans pour lancer le partenariat avec le MAE, le Musée de l’air et de l’Espace. Il possède depuis 1960 un Farman F192. Huit ans pour reproduire la réplique exacte de l’appareil, le tester, le prendre en main lors de manifestations aériennes et surtout décoller en novembre 2029 du Bourget pour atterrir à La Réunion, à Gillot, onze jours plus tard.

En 2013, l’Association des Pilotes Militaires Réunionnais célébrait le centenaire de la traversée de la Méditerranée, puis en 2018, celui de la mort de Roland Garros. Avec la signature de cette convention avec le MAE, elle marque aujourd’hui le début d’une nouvelle et belle aventure et poursuit la promotion de l’aviation réunionnaise.