L’association "La Ribambelle" lance un appel aux dons pour soigner la petite Kaloy

solidarité
L’association « La Ribambelle » lance un appel au don pour soigner la petite Kaloy
L’association "La Ribambelle" lance un appel au don pour soigner la petite Kaloy. ©Association "La Ribambelle"

Engagée dans la prise en charge des jeunes Malgaches atteints de pathologies graves, l'association "La Ribambelle" lance un appel aux dons. La petite Kaloy, 17 mois, est arrivée à La Réunion pour y être opérée en mars.

"Toutes nos économies sont passées dans cette opération, nous n’avons pas pu reconstituer nos fonds : le covid nous a paralysé", se désole Christian Joly, président de l’association « La Ribambelle ».

Depuis 25 ans, l’association réunionnaise est engagée dans la prise en charge des jeunes Malgaches atteints de pathologies graves. Frappée par la crise sanitaire, l’association a épuisé ses ressources financières et lance un appel aux dons pour l’opération de Kaloy.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

L’association « La Ribambelle » lance un appel au don pour soigner la petite Kaloy

 

Kaloy sera opérée en mars

Les fonds serviront notamment à soigner la petite fille âgée de 17 mois. Kaloy vient d’arriver à La Réunion pour y être opérée entre le 18 et le 22 mars prochain. "Elle mange, elle a un tout petit appétit, mais les aliments ne passent pas, et elle ne grossit pas", explique sa maman, Vatosoa. Kaloy ne pèse que six kilos.

 

Une prise en charge retardée par le Covid

Dès sa naissance, les docteurs de Madagascar se sont aperçus que son cœur avait un problème. Kaloy ne pouvait pas être soignée à Madagascar. La petite Kaloy aurait dû venir se faire soigner à La Réunion il y a un an, mais la crise du coronavirus a empêché sa prise en charge par l’association.

"Notre association va prendre en charge l’opération de son cœur pour qu’elle ait les moyens de vivre normalement", explique « La Ribambelle ».

Les coûts moyens des opérations sont de l'ordre de 8 000 à 12 000 euros. C’est pourquoi l’association a besoin de dons pour sauver cet enfant et ceux à venir. "Tout le monde peut faire un don, même de quelques euros par mois", rappelle Christian Joly, le président de l’association « La Ribambelle ».