L’éruption du Piton de la Fournaise baisse en intensité, mais le spectacle reste bien visible

catastrophes naturelles
Premier jour d’éruption au Piton de la Fournaise, ce lundi 7 décembre.
Premier jour d’éruption au Piton de la Fournaise, ce lundi 7 décembre. ©Angélique Le Bouter
Premier jour d’éruption au Piton de la Fournaise, ce lundi 7 décembre. Trois fissures sont toujours actives sur le flanc ouest du volcan. Selon l’Observatoire, l’éruption a baissé en intensité ces dernières heures, mais elle reste bien visible depuis le sentier du Piton de Bert.
Un nuage de fumée blanche se mêle tantôt aux nuages, tantôt au bleu du ciel. Ce lundi 7 décembre, la météo est changeante, mais ce soir le ciel s'éclaircit. Les curieux sont de plus en plus nombreux à se rendre au pied du Piton de la Fournaise en cette fin de journée. 

Le volcan est en éruption depuis 4h40, ce matin. Ce soir, l’intensité de l’éruption est en baisse, selon l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise, mais le spectacle reste bien visible depuis le sentier qui part du parking Foc Foc pour mener au Piton de Bert.
Les images de la 3ème éruption de l’année du Piton de la Fournaise
 

Un grondement et de petites explosions

L'éruption est aussi bien audible, avec son grondement et ses petites explosions régulières. Un groupe de touristes s’étonne : "oh, le bruit ! On dirait les battements d’un cœur". Audrey assiste à sa toute première éruption. Professeur de yoga dans l’Hexagone, elle est venue travailler quelques semaines à La Réunion : "c’est très impressionnant ! On entend le bruit de la lave qui bouillonne. Le spectacle est grandiose, les jets de lave, le son, tout est magnifique". Avec la tombée de la nuit, le Piton de la Fournaise devrait encore émerveiller. Les lueurs orange commencent à percer. Vont-elles durer ? Impossible de le savoir. 
 
Piton de la Fournaise : les randonneurs affluent pour observer le spectacle ©Réunion la 1ère
 

Baisse d’activité sur deux fissures

"Après une phase d’augmentation en début d’éruption, l'intensité du trémor volcanique est en baisse depuis 6h, même si cette baisse diminue depuis 9h15", remarquent les scientifiques. Un phénomène normal. Bien souvent, l’intensité de l’éruption est forte à l’ouverture des fissures avec un dégazage important. Par la suite, "un essoufflement est toujours observé", précise Aline Peltier, directrice de l’Observatoire. "A 15h heure locale, la fissure la plus haute en altitude était la plus active avec la formation de cinq petites bouches éruptives, explique l’Observatoire sur sa page Facebook. Les deux fissures les plus basses montraient une baisse d’activité notable. Les débits de surface sont estimés entre 5 et 30 m3/s".
  

Où se rendre pour admirer l'éruption ? 

Ce lundi après-midi, les équipes de l’Observatoire se sont rendues sur le terrain pour effectuer des prélèvements de lave et de gaz. Ce lundi matin, elles avaient pu survoler l’éruption avec les gendarmes.

Pour admirer le spectacle, il faut se rendre au parking Foc-Foc puis emprunter à pieds le sentier du Piton de Bert. L'éruption sera visible au bout de 30 à 45 minutes de marche. Elle est aussi visible depuis le Pas de Bellecombe, mais la vue est bien plus éloignée. La dernière éruption dans cette zone remonte à 2015, précise l'Observatoire.
 

Interdiction d'accès à l'enclos

"Compte tenu de la présence de gaz chauds et incandescents, et de l'émission de lave en cours", le préfet a décidé de déclencher "la phase d'alerte 2-2 "éruption en cours dans l'enclos" du dispositif spécifique Orsec volcan ce lundi à 05h30". L'accès du public à l'enclos Fouqué, depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier est interdit.

De gros panaches de fumée sont visibles depuis la RN2, la route des Laves, mais pas l’éruption. 
 

Troisième éruption de l'année

La dernière éruption du Piton de la Fournaise remonte au mois d’avril. Elle avait eu lieu dans le secteur des Grandes Pentes. Le premier réveil du volcan de l’année 2020 remontait au 10 février. Le Piton de la Fournaise est l’un des plus actifs au monde. En 2019, il est entré cinq fois en éruption.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live