L’inquiétude des restaurateurs réunionnais face à la mise en place du pass sanitaire

tourisme
Comme dans l’Hexagone, les restaurateurs sont inquiets à La Réunion.
Les restaurateurs sont inquiets sur la mise en place du pass sanitaire à La Réunion. ©Imaz Press
Comme dans l’Hexagone, les restaurateurs sont inquiets à La Réunion. D’ici peu, ils devront exiger le pass sanitaire à leur clientèle.

A partir du 9 août, le pass sanitaire devra être présenté dans les cafés-restaurants et certains centres commerciaux. Le Conseil constitutionnel a validé, jeudi soir, l'essentiel de la loi qui élargira dès lundi le pass sanitaire à de nouveaux lieux publics.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Les restaurateurs réunionnais sont contre la mise en application du pass sanitaire. Explications

 

Pas encore de date pour La Réunion

A La Réunion, le préfet n’a pas encore annoncé quand la mesure s’appliquerait. Pour le moment, les restrictions sont renforcées dans le département avec le couvre-feu et le confinement. En attendant d’y voir plus clair, les restaurateurs sont inquiets dans l’île. Ils ont tenu une conférence de presse, ce vendredi 6 août. D’ici peu, ils devront exiger le pass sanitaire à leur clients, et selon eux cela conduire forcément à "des situations compliquées".

Les restaurateurs en conférence de presse
Les restaurateurs en conférence de presse ©Michelle Bertil

 

Ne pas "trier nos clients"

"Nous sommes contre l’application du pass sanitaire, explique Philippe Doki Thonon, vice-président du club de la restauration et de l’UMIH Réunion, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie. Nous sommes conscients que le plus important est la santé de la population, mais l’application du pass sanitaire est compliquée pour notre profession". "Nous ne voulons pas avoir à choisir nos clients entre vaccinés et non vaccinés", ajoute Philippe Doki Thonon.

Des lieux de convivialité

Dans un communiqué, l’UMIH explique : 

Notre profession souhaite continuer à proposer des lieux de partage et de convivialité et non faire le nid de la suspicion et du contrôle.

L'UMIH Réunion

 

Les restaurateurs réunionnais ne "veulent pas entrer dans la polémique sur le vaccin", mais ils estiment que le contrôle du pass sanitaire "va les obliger à trier les gens et ce n'est pas leur vocation".

30% de vaccinés donc peu de clients

Pour Philippe Doki Thonon, l’autre problème est le taux de vaccination à La Réunion. "Avec 30 % de vaccinés le nombre de clients pour les restaurants et les bars sera très réduit, souligne-t-il. Il en va de la rentabilité de nos entreprises".

Même constat pour David Banon, propriétaire et gérant du restaurant "Reflet des Iles", à Saint-Denis. "Avec le couvre-feu, le confinement et l’arrivée du pass sanitaire, nous sommes pris en otage", assure David Banon.

Une déclinaison locale de l’application du pass sanitaire ?

Lors de leur conférence de presse ce vendredi, les restaurateurs ont reçu le soutien du député socialiste Philippe Naillet, qui a toujours émis des doutes sur ce pass sanitaire. "Ces restaurateurs ont déjà fait beaucoup d’efforts, appliquer brutalement ce pass sanitaire à La Réunion serait catastrophique pour le secteur économique, car le taux de vaccinés est bien trop faible", assure-t-il.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère sur le pass sanitaire :

 

Selon lui, il faut "un pass sanitaire adapté" pour La Réunion. Philippe Naillet encourage les restaurateurs réunionnais à faire des propositions au préfet pour "avoir une déclinaison locale de l’application du pass sanitaire".

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :