La circulation de la dengue est désormais de faible intensité à La Réunion

dengue
Opération de démoustication dans l'Ouest de l'île pour lutter contre l'épidémie de dengue à La Réunion.
Opération de démoustication dans l'Ouest de l'île pour lutter contre l'épidémie de dengue à La Réunion. ©Imaz Press
Avec six cas signalés du 14 au 20 septembre, la circulation de la dengue a La Réunion est désormais de "faible intensité et diffuse", selon les autorités. L’Ouest reste région la plus impactée par la circulation du virus.
La circulation de la dengue à La Réunion est désormais "diffuse et de faible intensité", selon la préfecture et l’Agence Régionale de Santé. Du 14 au 20 septembre, six cas de dengue ont été signalés à l’ARS.
 

L’Ouest plus impactée

Au cours des deux dernières semaines, dix communes ont rapporté des cas, principalement dans l’Ouest, région la plus impactée par la circulation virale. Saint-Paul, Le Port, Saint-Leu, La Possession, Trois-Bassins, Etang Salé, Sainte-Marie, Saint-Joseph, Saint-Pierre et Sainte-Rose ont ainsi rapporté des cas.

Région Ouest
• Saint Leu (Stella)
• La Possession (Lotissement Cap Noir)
• Le Port (Mondon)

Région Nord
• Sainte Marie (Gaspard, La Convenance)
 

15 900 cas autochtones

Les équipes de lutte anti-vectorielle de l’ARS continuent leurs interventions de démoustication, en appliquant les mesures barrières contre la diffusion du Covid-19.  La préfecture et l’ARS rappellent à la population l’importance de mettre en œuvre les gestes de prévention pour lutter contre la dengue : se protéger des piqûres de moustiques et de continuer à se protéger, même malade, vider ce qui peut contenir de l’eau autour de son domicile, et consulter un médecin en cas de symptômes.

Depuis le début de l’année, les autorités ont recensé 19 décès (dont 9 directement liés à la dengue), 1 747 passages aux urgences, 675 hospitalisations et plus 15 900 cas autochtones confirmés.
 

Recommandations pour lutter contre la dengue

  • Se protéger et protéger son entourage contre les piqûres de moustiques (répulsifs, moustiquaires, vêtements longs, diffuseurs)
  • Eliminer les gîtes larvaires : vider tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile
  • Consulter un médecin en cas de symptômes : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements, fatigue...

Ces mesures de protection s’appliquent également aux personnes ayant déjà contracté la dengue précédemment.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live