La Covid-19 a épargné l’emploi à La Réunion en 2020

emploi
Insee

La Réunion a été une des rares régions de France à avoir créé de l’emploi en 2020. Les mesures d’aide de l’Etat dont le chômage partiel ont permis de préserver et maintenir l’activité. L'économie a accusé le choc et s'est adaptée.

Alors que la pandémie a mis par terre l’économie et l’emploi dans plusieurs pays, La Réunion a réussi en 2020 à maintenir la tête hors de l’eau. L’emploi salarié a progressé de 2%  porté par le secteur privé, qui à lui seul, a créé 4700 emplois contre 700 dans le public. Selon l’INSEE dans son enquête .

Les créations d’emploi sur le 2e semestre ont compensé les pertes d’emploi consécutives au confinement du 17 mars au 10 mai. Fin 2020, 269 000 salarié·es travaillent à La Réunion, secteurs privé et public confondus.

Source Insee

Mais l’Institut national de la statistique et des études économiques émet un bémol. Il y a quand eu des secteurs qui ont été malmenés par la crise, les transports, celui de l’hébergement-restauration alors que les entreprises des services aux ménages et aux entreprises tirent leur épingle du jeu et que celui de la construction qui fait preuve d'un certain dynamisme.

Insee et emploi en 2020
©Source Insee

Soutien exceptionnel de l'Etat

Le tableau n’est pas si catastrophique que ça : si l’emploi a progressé explique l’INSEE, c’est parce que la Réunion a évité un deuxième confinement contrairement à la Métropole et parce qu’elle a été soutenue par les mesures et dispositifs mis en place par le gouvernement : fond de solidarité, prêt garanti par l’Etat, les entreprises ont aussi résisté grâce au recours en masse au chômage partiel.

Mais ce dynamisme va-t-il perdurer s’interrogent les statisticiens avec la dégradation de la situation sanitaire et le couvre-feu généralisé ? La Réunion pourrait-elle faire preuve de résilience comme elle l’a fait l’année dernière. Pour l’IEDOM qui publie sa synthèse annuelle sur l’économie, 

L’amélioration de l’activité ne devrait pas permettre de compenser les pertes enregistrées en 2020 de sorte que la reprise devrait s’étaler au-delà de 2021 »..

IEDOM

La Réunion a vécu selon l’Institut d’émission des départements d’outre-mer « un choc inédit ». Les chefs d’entreprise estiment une augmentation de 6% de leur chiffre d’affaire mais la conjoncture reste suspendue à l’évolution de la situation sanitaire.

Les explications de Delphine Poudroux sur Réunion La 1ère :

Crise sanitaire - Plateau de Delphine Poudroux

Plus d'un milliard de PGE

En 2020, 12000 d’entre-eux ont pu bénéficier d’un report de cotisations sociales, 7000 ont obtenu un PGE en pleine tourmente soit plus d’un milliard d’euros octroyé par les banques, mais l’avenir reste incertain dit en substance le Directeur de l’IEDOM Gilles LESELLIER.

Les ménages ont en tout cas épargné par peur du lendemain, une épargne de précaution et de contrainte qui se chiffre à un milliard d’euros.