La cuisine au feu de bois, une tradition à La Réunion

initiatives d'outre-mer
marmite
©pixabay
Depuis toujours, la cuisine au feu de bois fait partie des traditions à La Réunion. C'est là que les cari sont les meilleurs. Rencontre avec Jérôme, fabricant de foyer au feu de bois.
A La Réunion, la cuisine au feu de bois, c'est la tradition. Le crépitement des flammes, la marmite en fonte, tout un symbole culinaire qui caractérise le partage créole. Que ce soit en picnic ou en famille, que ce soit un cari poulet mijoté longtemps ou un rougail saucisse, le goût du fumé amené par le feu est délicieux. 

Lors du plat préféré des Réunionnais, où les internautes ont élu le rougail la morue, le chef Jacky Courtois avait cuisiné 4 plats au feu de bois. Les caméras ne le diront pas, mais ces plats étaient succulents. Et si on utilise ce mot à toutes les sauces, encore une fois nous le dirons, c'était AUTHENTIQUE ! 
 
Pour perpétrer ce savoir-faire culinaire, il faut une bonne marmite, c'est sur, Il faut savoir cuisiner, c'est certain ! Mais il faut également un foyer feu de bois.  

Avant le barbecue péi, beaucoup de familles se débrouillaient dans leur jardin, fabriquaient un coin spécial pour faire chauffer les marmites, soit au feu de bois, soit au charbon. Des fours autour duquel se pressent les marmay et leurs parents car cuisiner au feu de bois reste un spectacle et un moment magique. 

A Saint-André, Jérôme Mascarel fabrique des foyers feu de bois, des barbecues péi, dans la plus pure tradition. L'intensité du feu et la chaleur des braises pèsent beaucoup dans la qualité du plat final.
 
Hermina Lasson est allé à la rencontre de Jérôme, là où tout démarre, où le cari chauffe. 







 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live