La Niña n'aura pas d'impact sur la saison cyclonique 2020/2021 à La Réunion

cyclones
Illustration du ciel et du temps
©Capture d'écran santépubliquefrance.fr/océanindien (illustration)
Les météorologues du Sud-Ouest de l'océan Indien ont tenu un forum du 14 au 17 septembre 2020 concernant la saison cyclonique à venir et l'influence de La Niña sur le climat dans la région. Son impact sera limité. Ils attendent entre 8 et 10 météores, commes tous les ans. 
Le forum des météorologues de la zone Sud-Ouest de l'océan Indien a permis aux spécialistes de partager leurs analyses climatiques et leurs projections pour les trois prochains mois. Ces données permettent de se projeter sur le déroulement possible de la saison cyclonique, tout en sachant que plus les prévisions sont lointaines, moins elles sont fiables !
 

Influence, possible, de La Niña sur la saison cyclonique 2020/2021


La Niña, petite sœur d'El Niño, est son exact opposé. Elle fait baisser les températures et influe sur la pluviométrie des pays où elle s'installe. Si les pluies classiques diminuent, les précipitations torrentielles augmentent. Elle provoque également des vagues de froid en hiver dans les pays "tempéré". Sous les tropiques et plus particulièrement dans notre région, son influence devrait être limitée pour cette saison 2020/2021.

Pour les trois mois à venir, (novembre compris) les spécialistes prévoient des précipitations inférieures à la normale sur la Tanzanie, le Nord du Malawi et les Seychelles. Les conditions météorologiques devraient être normales, pour l'été austral, au Mozambique, au Sud du Malawi, aux Comores, Madagascar et sur l'île de La Réunion.
 

8 à 10 systèmes pendant la saison 2020/2021


Pas de bouleversement à attendre, non plus pour la saison cyclonique ! Les rédacteurs du rapport notent : "On s'attend à une activité quasi-normale. Le bassin pourrait connaître 8 à 10 systèmes tropicaux nommés. La zone de cyclogénèse privilégiée pourrait être déplacée à l'Est de Diego Garcia. Cependant, avec des trajectoires paraboliques privilégiées, toutes les îles habitées pourraient être touchées par les systèmes tropicaux."

En clair, nous devrions retrouver une circulation des météores d'Est en Ouest avec des cyclones qui plongent vers le Sud en bout de course. 
Attention, ce ne sont que des indications et ces analyses ne prennent pas en compte les spécificités locales et les microclimats. Ces prévisions sont globales. Les prévisionnistes invitent les utilisateurs à rester à l'écoute des bulletins météorologiques et hydrologiques de leur pays.

Lors d'une conférence de presse cet après-midi, la Préfecture de La Réunion et les services de Météo France annoncent eux une saison cyclonique plus active avec 9 à 12 phénomènes cycloniques attendus sur la saison, dont 5 à 7 qui deviendraient des cyclones tropicaux. 
 
 

Des restructions d'eau dans 24 villes de l'île Maurice


La Réunion, comme l'île Maurice, subissent une sècheresse importante, mais c'est sans commune mesure avec le Sud de Madagascar où l'absence de pluie depuis deux ans a provoqué une famine sans précédent. Ce déficit hydrique n'a aucun lien avec La Niña.  
Ici, comme sur l'île sœur, les autorités ont engagé des mesures pour préserver la ressource. Au mois d'octobre, des communes de l'Est ont été contraintes d'imposer des coupures d'eau. 

L'île Maurice s'est également pliée à cette restriction. Défimédia publie ce jeudi, la liste des communes concernées et les horaires de distribution d'eau. Trois villes situées à l'Est sont touchées et vingt-et-une dans l'Ouest et au centre. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live