La pluie fait grimper le prix des légumes

agriculture
Marché forain du Chaudron
©Jean-Claude Toihir

Les prix de la salade et du kilo de tomate explosent sur les étals des marchés de l’île. La faute aux derniers épisodes de fortes pluies observées dans l’île.

"Il y a eu trop de pluie ! A cause de la pluie, tomates lé cher et y gâte beaucoup !" Au marché forain du Chaudron, on annonce clairement la couleur. Le prix des légumes explosent sur les étals en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues sur le département au cours des derniers jours.

Résultat, il faut compter entre 3 euros et 4,50 euros pour le kilo de tomates qui ont "survécu" au déluge. Les habitués du marché se rendent aussi compte des conséquences du mauvais temps sur la qualité des salades : elles sont vendues au même prix mais elles sont plus petites que d’habitude.

Des tomates à + 65% !

Le constat est général : pommes de terre, carottes, courgettes, etc. Le mauvais temps a eu raison des récoltes des producteurs péï. Et cela quel que soit l’origine des légumes : Le Tampon, la Bretagne, Salazie.

Au marché de gros de Saint-Pierre, la caisse de tomates se négociait cette semaine à 100 euros, contre 60 euros la semaine précédente, d’après Marie, une foraine venue du Sud de l’île.  Le delta est énorme ! Ça fait cher le cari poulet ou le rougail saucisses !

Rebelotte la semaine prochaine ?

Du côté de la clientèle, on s’adapte à cette flambée des prix. "On en prend moins et on utilise des tomates en boîte. Et on garde les tomates fraiches pour les salades", explique une mère de famille. "On n’a pas le choix on est obligé d’en prendre quand même pour le cari", lâche un autre Dionysien croisé entre les étals du marché du Chaudron.

Certains connaisseurs craignent que les prix augmentent encore la semaine prochaine. D’autant que la météo ne semble pas réellement s’améliorer. La nuit dernière, des trombes d’eau se sont encore abattues dans le chef-lieu notamment.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :