Les Mauriciens bloqués à La Réunion devraient être rapatriés le 24 mai

océan indien
Air Mauritius reprise des vols le 1 septembre 2020
©Capture d'écran Le Mauricien (Illustration)

Une quarantaine de Mauriciens font les frais de la crise covid depuis plusieurs mois. Jusqu'à présent, les demandes de rapatriement des ressortissants Mauriciens bloqués à La Réunion étaient inaudibles. Cette fois, ils devraient être rapatriés le 24 mai prochain.

Une quarantaine de mauriciens est toujours bloquée à La Réunion. Les frontières de l'île Maurice sont fermées depuis le 10 mars dernier. Il est impossible pour ces Mauriciens rentrer chez eux. Certains sont là depuis plusieurs mois. Ils pointaient du doigt les vols en provenance de l'Inde à destination de l'île soeur. Un avion sera mis à leur disposition, le 24 mai prochain, pour permettre leur retour.

"Abandonnés" par leur gouvernement

Des ressortissants Mauriciens se sont regroupés et, avec l’aide de l’association Dis-Moi Réunion (Droits Humains de l’Océan Indien), ils demandaient "expressément" au gouvernement mauricien un retour au pays le 7 juin.

Selon cette association, ces mauriciens bloqués se disent "abandonnés" par leur gouvernement. Nombreux sont dans des "situations dramatiques et risquent de se retrouver à la rue". Dis-Moi Réunion relate le témoignage de Karisma, venue à La Réunion avec des motifs impérieux pour accompagner une proche mourante :

Elle arrive à La Réunion en début 2021, pour se rendre au chevet de sa grand-mère, qui décédera la veille de son arrivée. En plus de la douleur liée à cette perte, Karisma est coincée à La Réunion et est sur le point d’être à la rue.

Dis-Moi Réunion

 

En septembre dernier déjà, près de 200 autres mauriciens avaient été rapatriés, après plus de 7 mois d'attente.

 

Un retour programmé le 24 mai

Selon Younouss Ravate, le Consul honoraire de la République de Maurice un avion de la compagnie Air Mauritius permettra à ces ressortissants de rentrer chez eux.

L'avion sera mis à disposition des Mauriciens bloqués à La Réunion. Avec les conditions en vigueur dans l'île soeur, à savoir un test PCR négatif pour pouvoir embarquer et un isolement de 7 jours à l'arrivée.

(Re)voir son interview dans le journal de 19h Réunion La 1ère :

itw Younous Ravate