La Région vote le protocole de reprise du chantier de la NRL, les travaux reprennent le 15 septembre

travaux publics
Le chantier de la Nouvelle Route du Littoral.
Le chantier de la Nouvelle Route du Littoral. ©Imaz Press
Malgré les réticences de l’opposition, la commission permanente de la Région a voté, ce mardi 8 septembre, sur le protocole signé pour relancer le chantier de la Nouvelle Route. Les travaux reprennent le 15 septembre.
La commission permanente du Conseil Régional a voté, ce mardi 8 septembre, le protocole signé pour relancer le chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Malgré les réticences de l’opposition, les élus de la collectivité ont validé ce matin ce protocole signé entre la Région et le groupement GTOI SBTPC VINCI. Pour le président de Région, Didier Robert, cet accord est une sortie de crise. Il va permettre de reprendre rapidement le chantier et de finir cette route en 2023 grâce à une nouvelle aide de l’Etat.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :
NRL : le point de la Région
 

Reprise des travaux le 15 septembre

Dès mardi prochain, le 15 septembre, les travaux de digue vont reprendre du côté de la Possession et du côté de la Grande Chaloupe. La route digue sera entièrement faite en andains dont les transporteurs vont pouvoir reprendre l’acheminement.

"Les travaux de la NRL vont reprendre en accéléré, assure Didier Robert. Il y a eu un moment de latence depuis un an environ, mais une solution a été trouvée avec le groupement, avec l’Etat et dans l’intérêt de la Région Réunion. Nous avons toujours souhaité terminer cet ouvrage sur la base d’un juste prix et dans un délais le plus court possible".
 

L’opposition fustige un "véritable échec"

De son côté, l’opposition a dénoncé, ce matin, une gestion calamiteuse de la collectivité, notamment concernant les 2.5 km de digue restant pour rallier La Grande Chaloupe à La Possession. Depuis près d’un an, rien ne va plus entre le groupement et la Région. Le groupement réclame 414 millions d'euros pour terminer les 2.5 km de digue pour rallier La Grande Chaloupe à La Possession. La collectivité a refusé, estimant cette rallonge budgétaire exagérée. Le contrat actuel entre la Région et le Groupement a été résilié.

Pour l’opposition, il s’agit d’un "véritable échec dans lequel le groupement et la Région ont leur part de responsabilité". "Le choix de départ du groupement n’a pas été bon, estime Gilbert Annette qui siège dans l’opposition. L’approvisionnement en roches n’a pas été suffisamment garanti. Il y a eu une faute congénitale au départ dans ce projet et nous trainons cela aujourd’hui". Pour l'opposition, il est déplorable que "les contribuables français et réunionnais se retrouvent à payer pour rouler sur cette route".
 

De nouveaux appels d’offres

Didier Robert a annoncé que de nouveaux appels d'offres allaient être lancés avant la fin de l'année. "Nous allons avoir une année d’exercice plein, jusqu’à ce qu’il y ait un nouveau marché, affirme le président de Région. Ce nouveau marché permettra à l’Etat d’intervenir financièrement dans le cadre du plan de relance pour finaliser totalement le chantier de la NRL".

Au total, la Nouvelle Route du Littoral devrait couter un milliard 800 millions d'euros. Le chantier doit se  terminer en 2023, mais les Réunionnais pourront déjà rouler sur 80 % de la route à la fin de l’année 2021.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live