Pêche: la SAPMER a perdu 11,5 millions d’euros en 2020

pêche
Sapmer 060419
©Delphine Poudroux (Réunion la 1ère)

La SAPMER a pris un important retard sur son calendrier. L’armement de pêche, côté en Bourse, a publié ses résultats. Ses comptes sont dans le rouge. Au premier semestre 2020, la Sapmer a perdu 11,5 millions d’euros. 

La SAPMER est une société Réunionnaise spécialisée dans la pêche, une entreprise aujourd'hui dans la tempête et qui semble souffrir de la COVID. Depuis 2019, la société enregistre une baisse de son chiffre d’affaires de 8,7%, ce qui représente un total de 165,3 millions d’euros. 

La crise sanitaire qui a sévi pendant toute l’année 2020, n’a pas aidé la société. Les bateaux qui en temps normal tournent à plein régime ont dû stopper leurs activités. L’économie chinoise, européenne et aussi celle de La Réunion ont été paralysées. Certains de ses ports d’attaches ont fermé leurs frontières, rendant impossible l’acheminement des produits pêchés. 

Conséquences: au premier semestre 2020, la SAPMER perd 11,5 millions d’euros. 

L’aventure SAPMER a débuté dans la ville du Port. En 1947, une poignée de pêcheurs rallie les mers australes au cours d’une navigation âpre, mais porteuse. Ils en ramènent la langouste australe, un mets d’exception qui va lancer durablement la société. Au fil des années, SAPMER a développé son activité de pêche sur la légine et la langouste australes dans les rudes contrées des Terres australes et antarctiques françaises et sur le thon dans l’Océan Indien.

En 2017, la SAPMER lance son premier comptoir de vente directe à l'attention des professionnels de la restauration ainsi que les amateurs de poissons à la Réunion. Légine, Grenadier, Thon ou Langouste, tous ces produits font aujourd'hui partie d’un ensemble de produits de poissons et crustacés disponibles au comptoir. Depuis le début de la crise sanitaire, l'entreprise a aussi développé la vente à distance et le système de drive pour des clients de plus en plus exigeants.