Le couvre-feu est maintenu à 18h à La Réunion, malgré la demande des maires de le reculer à 19h

coronavirus
Le couvre-feu est en vigueur à La Réunion.
Le couvre-feu est en vigueur à La Réunion. ©Imaz Press

Le préfet de La Réunion a tenu son rendez-vous hebdomadaire avec les maires, ce mercredi 24 mars, pour faire le point sur la situation sanitaire dans l’île. Malgré la demande des maires de reculer le couvre-feu à 19h, le préfet a décidé de le maintenir de 18h à 5h, jusqu’au 5 avril.

Le rendez-vous avait été décalé de 24 heures. La réunion entre le préfet, Jacques Billant, et les 24 maires de La Réunion, s’est tenue ce mercredi 24 mars. A la sortie, pas de nouvelles mesures annoncées pour lutter contre le coronavirus dans l’île. Le couvre-feu est maintenu de 18h à 5h du matin jusqu’au 5 avril.

Le couvre-feu reste à 18h

Pourtant ce mercredi, les maires ont demandé un recul du couvre-feu à 19 heures. Sans succès. Ils espéraient un alignement sur la métropole où le couvre-feu a été reculé à 19 heures pour tenir compte du passage à l’heure d’été.

"Les maires ont demandé de passer à 19h pour aider l’économie locale, mais par mesure de sécurité, le préfet a décidé de le maintenir à 18h", Vanessa Miranville, maire de la Possession, deuxième commune la plus touchée par le covid dans l’île. La priorité des autorités est de limiter le brassage des populations en soirée pour stopper toute propagation du covid et de ses variants.

20% de dépistage en moins en une semaine

Les chiffres sont relativement stables, par rapport à la semaine précédente, mais ils restent particulièrement élevés. "La situation est stabilisée, mais il y a eu 20% de dépistage en moins cette semaine que la semaine précédent, donc il faut relativiser ce cette stabilité de la situation, explique Vanessa Miranville. Avec moins de dépistage, il peut y avoir plus de case".

Un rebond de l’épidémie n’est pas exclu

Le préfet de La Réunion aurait expliqué aux maires que l’évolution de la situation sur les "prochaines 48h seraient cruciales". Un rebond de l'épidémie n’est pas exclu par les autorités.

Des chiffres stables mais élevés

De nombreux indicateurs sont dans le rouge à La Réunion. Les autorités ont annoncé, hier, les décès de 15 patients covid en une semaine, dont 13 Réunionnais. Le patient le plus jeune est âgé de 45 ans. La semaine précédente, seize décès étaient à déplorer, dont onze Réunionnais, et la plus jeune victime était âgée de 50 ans.

Par ailleurs, 930 nouveaux cas de covid-19 ont été confirmés du 13 au 19 mars dans l’île. Il y en avait 902 la semaine précédente. Le taux d'incidence est passé de 106 à 109 pour 100 000 habitants. Dix communes de l’île affichent des taux d’incidence supérieur à 100, et Le Port reste la commune la plus touchée avec un taux d'incidence à 208 pour 100 000 habitants.

Les variants sont aussi de plus en plus présents. Ils représentent désormais 61,2% des cas de covid dans le département. Du côté des foyers de contamination, 33 clusters ont été annoncés hier, contre 24 la semaine précédente. Enfin, au 22 mars, 52 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs au Covid-19 sur les 122 lits de réanimation comptabilisés sur le territoire réunionnais.