Le juge des libertés prononce le maintien des 46 migrants sri lankais en zone d'attente

justice
Le JLD prononce le maintien des 46 migrants sri lankais en zone d'attente à La Réunion
Le JLD prononce le maintien des 46 migrants sri lankais en zone d'attente ©Willy Thévenin
A l'issue des audiences qui auront durer toute une journée au palais de justice de Champ Fleuri, le juge des libertés et de la détention a prononcé le maintien en zone d'attente des 46 migrants sri lankais arrivés samedi matin par bateau à La Réunion.

Conduits au palais de justice de Champ Fleuri, à bord d'un bus escorté par plusieurs fourgons de la police nationale, les 46 migrants sri lankais ont pu être tour à tour entendus par un juge des libertés et de la détention (JLD).

Placés en zone d'attente depuis leur arrivée par bateau, samedi matin, au Port Ouest, ces derniers espéraient une remise en liberté mais le JLD a finalement rejeté les arguments avancés par les avocats choisis pour les représenter.

Retour sur une longue journée d'auditions pour les migrants :

Retour sur une longue journée d'auditions pour les 46 Sri Lankais

Huit jours de plus en zone d'attente

Résultat : les ressortissants sri lankais sont maintenus en zone d’attente pour 8 jours supplémentaires à partir de demain jeudi, à 11 heures précises. Ils disposent néanmoins de 24 heures pour faire appel de cette décision.

Notification des droits réalisée collectivement et non pas individuellement à l'arrivée des migrants, présence de six mineurs parmi ces derniers dans la zone d'attente de l'aéroport de Gillot, etc... Plusieurs présumées irrégularités de procédure avaient été mises en avant par leurs avocats tout au long de la journée.

Leur demande d'asile auprès de l'Ofpra, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides, fait, elle, l'objet d'une procédure parallèle.

Revoir le reportage de Réunion La 1ère :

L'avenir des 46 Sri-lankais se joue ce mercredi devant la Justice