Le PCR à 44 euros et les antigéniques à partir de 22 euros : les tests de dépistage covid seront payants au 15 octobre

coronavirus
Coronavirus opération dépistage cluster grand ilet salazie 150221
©Laurent Figon
À partir du 15 octobre, les tests PCR coûteront 44 euros pour les personnes majeures non vaccinées et sans ordonnance. Les tests antigéniques couteront 22 euros en laboratoire et 25 à 30 euros en pharmacie. Les tests PCR et antigéniques continueront d'être remboursés dans certains cas. Explications.

Dès le 15 octobre, les tests de dépistage Covid-19 ne seront plus systématiquement gratuits. Comme l'avait annoncé le gouvernement, c'est la fin de la prise en charge à 100% des tests.

PCR à 44 euros et antigénique à 22 euros

Selon les informations de France Info, ce jeudi 7 octobre, les tests PCR coûteront 44 euros pour les personnes majeures non vaccinées sans ordonnance. Les tests antigéniques seront à 22 euros s'ils sont effectués en laboratoire. En pharmacie, ils couteront 25 euros, et 30 euros le dimanche.

France Info précise que les autotests à 5,20 euros ne seront plus gratuits quand ils sont réalisés devant le pharmacien.

Des exceptions

Ces tests de dépistage Covid-19 resteront gratuits dans certains cas, notamment pour les personnes tout juste majeures, qui étudient toujours au lycée.

Toutes les personnes majeures non vaccinées, mais avec des symptômes, pourront également accéder à un test gratuit sur présentation d'une ordonnance. Il faudra qu'elle date de moins de 48 heures, les prescriptions par mail après une téléconsultation seront acceptées. La gratuité reste aussi pour les patients qui ont besoin de présenter un test pour se faire opérer.

Gratuits pour les personnes vaccinées

Pour les personnes déjà vaccinées, les tests resteront gratuits. Pour celles avec des symptômes ou qui vont subir une opération chirurgicale, il faudra juste présenter le certificat de vaccination pour se faire tester gratuitement, explique France Info. Les dépistages resteront aussi gratuits pour tous les cas contacts signalés par l'assurance maladie.

Les patients avec un certificat de contre-indication au vaccin devront le présenter au professionnel qui réalise le test pour qu'il soit gratuit. 

66% des Réunionnais éligibles sont vaccinés

Cette mesure est destinée à encourager encore la vaccination. A La Réunion, au 4 octobre, 66% des Réunionnais éligibles disposent d’un schéma vaccinal complet (soit 54% de la population totale). 

L’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien ont d'ailleurs annoncé, mercredi, que "la couverture vaccinale a peu progressé depuis plusieurs semaines". Résultat : l’ARS a décidé de revoir l’organisation de son offre de vaccination. Elle va réajuster des horaires des centres, mais aussi programmer la fermeture de certains d’entre eux. Tout le détail dans notre article en cliquant ici.