réunion
info locale

Port-Réunion : des chiffres très favorables au premier semestre

commerce le port
Le port Est
©Linda Saci (Réunion 1ère)
Les chiffres du trafic relevés lors sur le semestre 2019 par les exploitants du Grand Port Maritime sont encourageants. Cependant, les prochains mois s'annoncent décisifs. La fin du chantier de la route du littoral, l'évolution du trafic aérien et la transition énergétique sont les enjeux de demain.
Le chantier de la Nouvelle Route du Littoral a pesé lourd dans les bons résultats enregistrés par Port-Réunion ces dernières années. Ce premier semestre, les observateurs enregistrent une chute de 40 % de sortie de marchandises conventionnelles. Rien d'exceptionnel, les travaux préparatoires de la partie digue de la NRL avait généré une hausse de 298 % de sortie de matériaux, écrit Port-Réunion dans un communiqué publié sur le site de meretmarine.com.
 

La consommation de gazole chute et le sans-plomb augmente

Ils constatent également que la bascule s'opère chez les automobilistes entre la consommation de gazole (-15 %) et le super sans plomb (+8 %). Ils notent aussi une réduction de la demande de kérosène (-12 %). Une diminution qu'ils attribuent à l'immobilisation technique de plusieurs avions d'Air Austral. 

L'ultime recul concerne les importations de véhicules. Elles ralentissent en ce début d'année 2019 (-9 %). Ils rappellent que 2018 était une année exceptionnelle, une année boostée par les incitations fiscales.
 

La transition écologique n'a pas encore débuté

La transition écologique si souvent évoquée n'est pas encore une réalité. Pour preuve, l'augmentation de fuel (+38 %) au détriment du charbon (-11 %), la part de la bagasse est réduite à sa plus simple expression et les énergies fossiles restent prépondérantes. 

Le point très positif est l'afflux de bateaux de croisière. En 2019, Port-Réunion enregistre déjà 73 159 passagers (+62 %), soit 90 % du trafic total de 2018 et les gérants sont très optimistes pour 2020.  

 
Publicité