Leptospirose : 119 cas dont 23 hospitalisations et deux décès depuis le début de l'année

maladie
crue rivière langevin
©Harini Mardaye Réunion La 1ère
Depuis le début de l’année, le nombre de cas de leptospirose est en forte hausse à La Réunion. L'Agence régionale de santé rapporte plus de 119 signalements dont 23 ayant conduit à une hospitalisation. Deux personnes sont également décédées.

L'Agence régionale de santé tire la sonnette d'alarme face au risque de contracter la leptospirose à La Réunion. Celle-ci se joint ainsi à Santé Publique France pour recommander à la population de renforcer la vigilance et de se protéger face à la maladie.

Depuis le début de l’année, 119 cas de leptospirose ont en effet été signalés : 23 personnes ont été hospitalisées en réanimation et deux décès liés à la maladie sont également à déplorer.

74 cas en 2021

En 2021, 74 cas de leptospirose avaient été recensés à la même période, et la majorité des personnes atteintes avait dû être hospitalisée. Auparavant, plus d’une cinquantaine de cas étaient recensés chaque année.

La leptospirose est une maladie grave provoquée par une bactérie souvent présente chez les rats ou d'autres rongeurs. Elle se contracte lors d’un contact dans un environnement humide contaminé par les urines de ces animaux infectés (boues, flaques d’eau, eaux stagnantes en bord de ravines).

Quels symptômes ?

La bactérie entre dans l’organisme par la peau en cas de coupures ou de plaies, même petites. Après 4 à 14 jours d’incubation, la leptospirose se manifeste par des symptômes qui peuvent être facilement confondus avec une dengue ou une infection au Covid-19 :

  • fièvre élevée d’apparition brutale (souvent > 38,5 °C),
  • douleurs musculaires et articulaires,
  • douleurs au ventre, nausées, vomissements,
  • maux de tête.
  • La maladie peut s’aggraver après quelques jours. Si elle n’est pas traitée à temps par des antibiotiques, elle peut être mortelle.

La maladie peut s’aggraver après quelques jours. Si elle n’est pas traitée à temps par des antibiotiques, elle peut être mortelle.

Pas de baignade en eau douce après de fortes pluies

La saison des pluies est une période particulière à risque. Les épisodes de fortes pluies favorisent le lessivage des sols et la contamination des milieux. Et les conditions de température et de pluviométrie sont favorables à la survie dans l’environnement des bactéries responsables de la leptospirose.

Les baignades en rivière après de fortes pluies sont donc déconseillées. Il est aussi recommandé de s'équiper de bottes et de gants pour les activités de nettoyage des jardins.