Les aides à domicile manifestent devant le Département

social
manifestation aides à domicile devant le conseil départemental à Saint-Denis 230921
©Georges Caro
Ce jeudi 23 septembre, les aides à domicile sont mobilisés devant le Conseil départemental à Saint-Denis. Ils demandent une meilleure reconnaissance de leur métier, à l’heure où ils sont soumis à l’obligation vaccinal mais s’estiment en situation de précarité.

Soumis à l’obligation vaccinale, les aides à domicile rappellent qu’au début de la crise, ils ne disposaient pas de masques, de gel ou encore de gants pour se rendre chez les personnes. Aujourd’hui, certains de ces professionnels voient leur salaire suspendu, faute de vaccination.

D’une manière générale, les manifestants considèrent que les aides à domicile sont en souffrance. La cinquantaine de personnes présentes, estiment que ces professionnels sont les oubliés du Ségur de la Santé. Les manifestants pointent du doigt une précarité inacceptable, selon eux, et incompatible avec l’exercice de leurs missions.

 

Les aides à domicile demandent à être reconnus

Ils demandent " la reconnaissance pour leur métier essentiel pour la société ". Parmi les revendications exprimées :

  • L’augmentation immédiate des salaires de tous les professionnels
  • 13ème mois pour tous
  • Des vraies conditions de travail pour éviter l’épuisement des salariés
  • La reconnaissance de la pénibilité des métiers
  • Le paiement des intervacations comme temps de travail effectif
  • Le remboursement des frais kilométriques à hauteur de 0 ,60 cts/km
  • La prise en charge de tous les frais professionnels
  • L’augmentation du temps de travail jusqu’au temps plein pour les salariés qui le souhaitent
  • Un vrai déroulement de carrière
  • L’amélioration des garanties conventionnelles.

Une délégation a été reçue par le Département ce jeudi matin.