Les Comores accueillent l'aide de la Chine et refusent celle de la France

océan indien
Tests à l'aéroport de Pamandzi
©Illustration Mayotte la 1ère (Test à l'aéroport de Pamandzi à Mayotte)

Une équipe médicale chinoise s'est envolée vers les Comores et le Niger pour aider les services sanitaires de ces deux pays africains à lutter contre l'épidémie de Covid-19. Mardi, un député mahorais, Mansour Kamardine a souligné que Moroni a refusé la main tendue de la France. 

Décidément, les relations diplomatiques entre la France et les Comores sont distendues, pour ne pas dire tendues. Depuis plusieurs jours, Mohéli est frappée par l'épidémie de Covid-19. Le variant Sud-Africain fait des ravages sur la petite île des Comores. Mansour Kamardine, député de Mayotte, département français lié aux Comores par son histoire passée, ne pouvait pas rester insensible à cette tragédie.

Il a proposé de l'aide aux autorités comoriennes installées à Moroni, capitale du pays. Cette main tendue n'a, pour l'instant, pas été acceptée. "Des tractations sont en cours via la représentation diplomatique sur place,afin de trouver une solution", précise Mayotte la 1ère

La Chine envoie des équipes médicales

 

Ce mardi 12 janvier 2021, la Chine annonçait qu'elle allait venir en aide aux Comores et au Niger. 48 médecins, virologues et spécialistes se sont envolés vers ses deux pays africains. Ces spécialistes, qui travaillent dans les hôpitaux de la région Guangzi, sont envoyés dans ces pays pour les 18 prochains mois. La directrice de l'un des douze hôpitaux sélectionnés se rendra au Niger pour superviser l'installation des équipes. Au final, 656 membres du personnel des services hospitaliers du Guangxi seront affectés à l'aide médicale au Niger et 139 aux Comores précise yeclo.com