Les enseignants et personnels de l’Education nationale dans la rue

éducation
education manifestation enseignants mairie saint-pierre 230921
Enseignants et personnels de l'Education nationale mobilisés devant la mairie de Saint-Pierre. ©Olivier Murat
A Saint-Pierre et Saint-Denis, enseignants et personnels de l’Education nationale manifestent ce jeudi 23 septembre. Ils se mobilisent dans le cadre d’un mouvement de grève national contre la politique éducative du gouvernement.

A Saint-Pierre, les manifestants se sont donné rendez-vous devant la mairie. Une centaine de personne a répondu à l’appel d’une intersyndicale ce jeudi 23 septembre.

Education : la FSU descend dans la rue ©Réunion la 1ère

A Saint-Denis, c’est devant le rectorat qu‘un rassemblement était organisé à 10h ce jeudi 23 septembre.

Dégradation des conditions de travail, nombre d'élèves par classes, manque de moyens, manque de personnel et formation des enseignants, sont autant derevendications portées par les manifestants, comme l'explique David Bourban, enseignant du premier degré du syndicat FO.

Grève éducation nationale ITW David Bourban syndicat FO ©Réunion la 1ère

La revalorisation salariale au cœur des revendications

Les personnels mobilisés demandent davantage de moyens, une revalorisation salariale particulièrement pour les contractuels de l’Education nationale. Le mot d’ordre des manifestants : " il faut un plan d’urgence pour l’éducation ! ".

Ces dernières semaines, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer a mis en avant une " revalorisation historique des enseignants ". Le gouvernement a en effet annoncé hier un budget en hausse de 1,9 milliards d’euros pour l’Education nationale en 2022.

L’Etat dit ainsi poursuivre son "engagement" en faveur de l’éducation, et prévoit des revalorisations salariales pour près de 58% du corps enseignant. Les syndicats enseignants relèvent justement des effets d’annonce, encore incertaines, et déplorent que seule la moitié des professeurs seront concernés.

Nombre de postes et recrutements en question

Au niveau national, 7 490 emplois ont été supprimés dans les collèges et lycées sur tout le quinquennat, soulignent aussi les organisations syndicales. A La Réunion, le rectorat recrute dans le 1er degré. Depuis vendredi, une offre d’emplois pour le recrutement de professeurs des écoles contractuels est en ligne sur les réseaux sociaux.

Une offre d’emplois évoquée par la députée Karine Lebon, hier, mercredi 22 septembre. La députée a ainsi interpellé le ministre de l’Education nationale, estimant que cette offre d‘emplois pour le recrutement de professeurs des écoles contractuels " venait concurrencer, voire empêcher, celui des lauréats en attente sur la liste complémentaire puisque seuls 14 sur 31 ont été appelés ".