Les maires de La Réunion demandent une campagne massive de vaccination

coronavirus
La campagne de vaccination se poursuit à La Réunion.
©Imaz Press

Rendre la vaccination accessible à toutes les personnes volontaires et permettre aux personnels de santé d’injecter le vaccin Johnson & Johnson, tel est le souhait des maires de La Réunion. L’association des maires a envoyé un courrier au Premier ministre pour en faire la demande.

Ils demandent une campagne de vaccination massive à destination de toutes les Réunionnais volontaires. L’Association des Maires de La Réunion a écrit au Premier ministre, Jean Castex, pour que la campagne de vaccination s’accélère. Certes, le public éligible au vaccin est régulièrement élargi, mais cela n’est pas suffisant pour les maires.

L’AMDR estime que la vaccination est la seule solution face à cette pandémie qui a déjà fait 102 morts à La Réunion, dont une trentaine de décès sur les deux dernières semaines. Et elle constate que la situation continue à se dégrader.

L’association des maires de La Réunion veut encore accélérer la vaccination dans l’île ©Réunion la 1ère

L’ARS annonce l’accélération de la campagne vaccinale

Mercredi dernier, l’Agence Régionale de Santé annonçait l’accélération de la vaccination avec l’arrivée de doses supplémentaires  de vaccin ou encore l’installation du centre de vaccination de l’Ouest dans l’ancien hôpital Gabriel Martin à Saint-Paul.

Les horaires de l’ensemble des centres de vaccination seront également élargis avec l’ouverture de 4 centres ambulatoires tous les lundis matin à compter de ce lundi 29 mars. Enfin, depuis ce lundi, toutes les personnes de plus de 70 ans peuvent se faire vacciner.

Des mesures insuffisantes pour les maires

L’élargissement du panel aux personnes de plus 60 ans à risque de forme grave de Covid la semaine dernière également, est un premier pas salué par l’Association des maires de La Réunion dans la lutte contre la pandémie. Mais pour son président, Serge Hoareau, la démarche est insuffisante.

« Aujourd’hui on souhaite aller plus loin et on demande qu’il y ait une campagne massive de vaccination en direction de toutes les personnes volontaires et ne plus avoir de limite d’âge ou de singes de comorbidité. » Serge Hoareau, président de l’AMDR

Il estime que l’on ne dispose pas de beaucoup de solutions pour lutter contre la pandémie, outre la distanciation physique, les gestes barrières et le port du masque. La vaccination en est aussi une.  

Pour le vaccin Johnson & Johnson

Les maires estiment que la logistique à mettre en place pour l’utilisation du vaccin Pfizer est trop lourde. Elle impose le maintien d’une chaîne du froid rigoureuse, une double injection. Des contraintes levées avec le vaccin développé par les laboratoires Johnson & Johnson, qui pourrait être administré plus facilement.

Serge Hoareau demande ainsi qu’il soit fait en sorte que tout le personnel médical qui est autorisé à faire de la vaccination puisse le faire. Médecins généralistes, infirmiers libéraux ou encore pharmaciens pourraient alors participer plus facilement à la vaccination, selon lui.

Pour l’heure, seul le vaccin Pfizer est administré à La Réunion, que jugé plus efficace face au variant Sud-africain qui représente plus de la majorité des contaminations à La Réunion.

Le gouvernement a été saisi de la demande des maires de La Réunion, souhaitant que les professionnels aillent au-devant de la population, plutôt que d’attendre que la population se déplace jusqu’aux centres dédiés. La réunion hebdomadaire entre les maires et le préfet de La Réunion est prévue ce mercredi 31 mars.