Leucose bovine : les éleveurs indépendants montent au créneau

agriculture
Leucose bovine éleveurs indépendants devant la DAAF à Saint-Pierre La Réunion
Les éleveurs bovins indépendants réunis devant la DAAF à Saint-Pierre. ©Laurent Josse
Rassemblement d’éleveurs bovins indépendants ce jeudi 1er septembre à Saint-Pierre. Ils ont bloqué la DAAF pour dénoncer la situation financière dans laquelle ils se trouvent depuis la mise en place du plan d’éradication de la leucose bovine.

Une trentaine d’agriculteurs bovins indépendants ont manifesté devant les locaux de la DAAF à saint-Pierre ce jeudi 1er septembre. Ils protestent, une nouvelle fois, contre les méthodes de l’Etat face à la leucose bovine.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère : 

Leucose bovine : des éleveurs bovins indépendants manifestent à Saint-Pierre.

Absence d’accompagnement financier

Jean-Michel Moutouma, président de la CGPER, dénonce l’absence d’accompagnement financier dans le plan d’éradication de la leucose bovine à La Réunion. Les élevages se vident, les bêtes atteintes par la leucose bovine sont envoyés à l’abattoir, et il n’y a pas d’animaux sains localement pour les remplacer, explique-t-il.

On est obligé d’importer des animaux reproducteurs, sauf que pour importer aujourd’hui un animal d’un élevage métropolitain à un élevage réunionnais, les prix oscillent aux environs de 9 000 euros la bête. Il n’y a pas d’éleveur qui peut supporter seul un prix pareil.

Jean-Michel Moutama, président de la CGPER 

Le président du syndicat craint, dans ces conditions, la disparition des éleveurs indépendants à La Réunion.

Demande d’accompagnement de l’Etat

Une rencontre a eu lieu avec un représentant de la DAAF pour exposer les difficultés auxquelles font face les éleveurs. En plus de la réduction de leur cheptel, et des revenus qui y sont liés, ils doivent financer les prises de sang des animaux restants, mais aussi faire face à l’augmentation des prix des aliments.

Certains éleveurs n’ont pas vendu de bête depuis près de 16 mois, explique Gilbert Alenvert, président de l'Association des éleveurs formateurs indépendants de La Réunion, " c’est presque impossible ". Demande a donc été faite pour qu’un accompagnement financier des éleveurs indépendants soit mis en place.