Liquidation judiciaire de la société Korbey d’or : l’activité va se poursuivre pendant 3 mois

social
Association Korbey d'or aide à domicile La Réunion
Association Korbey d'or. ©IPR
Le tribunal de commerce a prononcé hier, mercredi 31 août, la liquidation de l’entreprise Korbey d’or, dédiée à l’accompagnement à domicile de personnes âgées et handicapées. La prise en charge de ses personnes va cependant se poursuivre durant 3 mois, en attendant un repreneur.

Les 655 salariés de l’entreprise en savent désormais plus sur leur avenir. Après la décision du tribunal de commerce, hier, de liquider la société d’aide à domicile Korbey d’or, ils ont rencontré ce jeudi 1er septembre l’administratrice judiciaire en charge du dossier au siège social de l’entreprise au Port.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère : 

Un délai de 3 mois accordé à la société d’aide à domicile de Korbey d’or, placée en liquidation judiciaire

La liquidation judiciaire prononcée

Les salariés ont été régulièrement informés de la situation, des points étaient en effet faits avec l’administrateur judiciaire. Un premier redressement de la société avait été lancé en 2018, entraînant 3,2 millions d’euros de passif pour l’entreprise.  

1,2 millions d’euros de passif se sont ajoutés ces dernières années, amenant ainsi jusqu’à la liquidation judiciaire prononcée hier par le tribunal de commerce. Une liquidation judiciaire automatique qui intervient alors que l’entreprise est en état de cessation de paiement, en étant en redressement, mais ne rencontre pas de difficultés d’activité, précise l’administratrice judiciaire, Me Elise de Laissardière.

 

Poursuite d’activité durant au moins 3 mois

Des perspectives de trouver des repreneurs existent, raison pour laquelle le tribunal a ordonné la poursuite d’activité qui va durer 3 mois, avec un renvoi au tribunal le 16 novembre, annonce-t-elle.

Le dossier étant d’ordre public, d’intérêt général compte-tenu de l’activité et du nombre de salariés, le ministère public a d’ores et déjà annoncé qu’il y aurait " 3 mois de plus pour continuer à chercher des candidats ", ajoute l’administratrice judiciaire.

 

Le personnel consulté sur les offres de reprise

Des candidats, dont les dossiers seront examinés pour veiller à ce qu’ils apportent un volet économique mais aussi social. Le personnel aura " voix au chapitre ", il examinera les offres de reprise et aura son avis à rendre, selon Me Elise de Laissardière.

Si la liquidation n’est pas une surprise pour les salariés, la poursuite d’activité pour eux et pour les bénéficiaires est un soulagement pour le personnel.