publicité

Lutte contre la dengue : deux gérants de centres de pneus poursuivis

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de dengue, les gendarmes ont contrôlé des centres de pneumatiques où leur stockage favorise les gîtes larvaires. Au Tampon, deux gérants ont été placés sous contrôle judiciaire

© Gendarmerie de La Réunion
© Gendarmerie de La Réunion
  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le
Lutter contre la dengue, c’est l’affaire de tous martèlent les autorités. Devant la propagation croissante du virus dans l’île, il est vivement recommandé aux habitants d’être acteurs dans ce combat contre les moustiques, vecteurs de la maladie, en éliminant le plus possible les gîtes larvaires. Car depuis le début de l’année, plus de  10 000 personnes ont déjà été contaminées par la dengue.

Dans cette lutte acharnée, les autorités veillent aussi au bon comportement à adopter par l’ensemble de la population. Si bien qu’en octobre dernier, à l’initiative de la Communauté de Brigade du Tampon (COB), deux centres de pneumatiques implantés sur la commune étaient contrôlés, en collaboration avec la DEAL, Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement. Un contrôle, qui selon les gendarmes, a révélé « un volume de pneumatiques usagés stocké bien supérieur à celui autorisé ». Ce qui a conduit à une mise en demeure des gérants « d’évacuer ces dépôts massifs de pneumatiques qui favorisent la propagation du virus de la dengue ».

Mais voilà, cinq mois plus tard – en mars dernier, un nouveau contrôle est mené dans la dizaine de centres de pneus de la même enseigne a mis en évidence « des volumes nettement supérieurs à ceux autorisés par la réglementation », rapportent les gendarmes sur leur page Facebook. Au total, près de 35 infractions au code de l’environnement ont été́ relevées à l’encontre des deux gérants de cette société́ qui ont été placés en garde à vue. A l’issue de celle-ci, les deux individus ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de gérer leur entreprise dans l’attente de leur jugement fixé au 6 juin, a ainsi précisé la gendarmerie de La Réunion.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play