Madagascar : 1,5 millions de personnes menacées par la famine dans le Sud

humanitaire
Famine dans le Sud de Madagascar 2 décembre 2020
©Capture d'écran L'Express de Madagascar
L'opération Kéré est loin d'être finie, les premières aides ont permis de freiner la famine qui touche la population du Sud de Madagascar, mais les besoins sont immenses. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) qui vient de se déployer estime que 1,5 million de personnes sont menacées. 
Le week-end dernier, Réunion la 1ere s'est mobilisée pour recueillir vos dons afin de venir en aide à la population du Sud de Madagascar qui souffre de famine. Cette semaine, les responsables du Programme Alimentaire Mondial qui se sont déployés sur place estiment que la région est : "Au bord d'une catastrophe humanitaire". Ce ne sont pas quelques tonnes de riz, de farines, de légumineuses et quelques milliers d'hectolitres d'eau qui sauveront les 1,5 millions de Malgaches victimes du "Kéré". 

"La situation dans le Sud du pays exige une réponse urgente", déclare, ce 30 novembre 2020 dans le journal L'Express de Madagascar, Moumini Ouedraogo représentant du PAM, "Les gens n'ont plus rien à manger, nous devons les aider avant qu'il ne soit trop tard. Pour cela, les donateurs doivent apporter un soutien urgent, dès maintenant". 
 

Vous pouvez toujours faire des dons pour l'opération Kéré


Il faudrait être aveugle pour ne pas lire les messages tendancieux concernant les responsabilités des politiques de la Grande île. Il faudrait également être atteint de cécité pour ne pas être choqué par les allusions au passé colonial de la France à Madagascar et le présumé lien avec l'indépendance du pays. Des lectures hors de propos qui n'honore pas leurs auteurs. Aujourd'hui, la famine tue des êtres humains dans l'île voisine de Madagascar. Il n'est plus question de politique, mais d'une urgence absolue pour sauver des vies. 

L'opération Kéré n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan des besoins, mais si elle permet de sauver un enfant, alors elle aura eu le mérite d'exister. La sécheresse qui frappe le Sud de la Grande île concerne tout le monde. Personne et, en même temps, l'humanité entière sont concernés ! Depuis trois ans, l'eau manque, les paysans n'ont plus récolté un épi de maïs. Le PAM vient de livrer des lentilles, du sorgho, du riz et de l'huile fortifiée, mais les besoins sont immenses.

Des dons sont toujours possibles ! Le 02 62 67 13 35 est à votre disposition.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live