Madagascar : 76 tortues et trois cargaisons de bois précieux interceptées

océan indien
12 tortues étoilées et 4 tortues araignées saisies le 27 mars à Mada 1 avril 2022
76 tortues interceptées et les braconniers arrêtés dans le Sud de Madagascar ©Capture d'écran L'Express de Madagascar
La lutte contre les braconniers et les trafiquants de bois précieux s'organise. En une semaine, les agents du ministère de l'environnement ont saisi 76 tortues radiata et trois cargaisons de bois précieux.

À Madagascar, le pillage des ressources ne se limite pas à la pêche illégale, aux trafics d'or et de pierres précieuses. Les tortues terrestres et les bois, dit précieux, sont également aux catalogues des trafiquants. 

Ces coups de filet ont débuté le 24 mars 2022 par l'interception de quarante-sept sacs de Parkex. Ce nom ne vous parle pas sûrement pas, mais il est question de lattes de bois de palissandre qui permettent de fabriquer un parquet du plus bel effet. Le gros problème, c'est que la forêt malgache se meurt et que ce bois est devenu rare, cher et sa vente très réglementée. 

Le "propriétaire" de la cargaison, un commerçant de Fanasana dans le district de Brickaville (Est du pays), a été interpellé et placé en détention provisoire, écrit L'Express de Madagascar

Des tortues et des troncs

Trois jours plus tard, les gendarmes étaient informés du convoyage qu'une cargaison de 76 tortues allait quitter Beheloke, ville du district de Tuléar. Grâce à cet agent infiltré, les forces de l'ordre ont appréhendé les braconniers et récupéré la cargaison de reptiles. Elle était composée de 72 tortues astrochelys radiata et pyxis arachnoides, des espèces en danger critiques d'extinction. 

Enfin, les forces de l'ordre ont arrêté, ce lundi 28 mars 2022, des trafiquants de palissandre dans l'extrême Sud du pays. Ils transportaient 30 rondins de palissandre et mardi 29 mars 2022, ils ont appréhendé, sur les hauts plateau au cœur de la Grande île, un camion chargé de mille planches de pin et cent chevrons. 

Tous les suspects ont été placés en prison et comparaîtront prochainement en correctionnelle.