réunion
info locale

Madagascar : un ancien instituteur cuisine grâce au méthane des bouses de zébus

découverte
Inventeur du collecteur de méthane pour faire la cuisine
Ricky Herimiary, l'inventeur du collecteur de méthane permettant de faire la cuisine gratuitement en préservant la biodiversité ©Capture d'écran Midi-Madagaskara
Pour préserver la biodiversité et sauver les forêts de Madagascar, un ancien maître d'école est parvenu à fabriquer du gaz avec des bouses de zébus. Son invention a déjà été installée pour alimenter les cuisinières de deux écoles et un hôtel est désormais client.
Le hameau situé à quelques encablures de son domicile est désormais surnommé le village chauve. "Il y a quelques années", raconte Ricky Herimiary, "la forêt arrivait aux portes des maisons. Aujourd'hui, il n'y a plus qu'un seul arbre". Ce constat parle à toutes les personnes qui ont visité Madagascar. Vous pouvez rouler pendant des kilomètres sur les hauts plateaux, sans voir le moindre arbre de plus de deux mètres. Ce constat a motivé Ricky à chercher et trouver des solutions alternatives. A Madagascar, la cusine se fait au bois, ou avec du charbon de bois. Ceci, explique cela.
La cuisinnière fonctionne
L'épouse de Ricky dispose de 6 heures de gaz tous les jours ©Ricky Herimiary, l'inventeur du collecteur de méthane permettant de faire la cuisine gratuitement en préservant la biodiversité
 

6 heures de gaz gratuitement, tous les jours 


L'ancien instituteur et son épouse ont quitté Tananarive avec le projet de construire une case énergétiquement autonome. En 2020, c'est une réalité. Il ne paie ni facture d'eau, d'électricité ou de gaz écrit Midi-Madagaskara. Dans la cour, quatre bidons bleus reliés entre eux par des tubes interpellent le visiteur. Cette installation, inventée et conçue par le maître des lieux, fournit du gaz grâce à la bouse de zébus. Deux heures le matin, à midi et le soir, l'épouse cuisine au méthane qui est issu de la fermentation des matières enfermées dans les bidons. 
Mananasy village de Madagascar
Les cuisines de scolaires de Mananasy disposent d'installation pour cuisiner gratuitement au gaz ©Capture d'écran Midi-Madagaskara
 

Du gaz pour alimenter les cuisines d'un hôtel


Ses inventions attirent tous les regards. Ce ne sont pas de simples curiosités. Deux cuisines scolaires de la région sont désormais équipées. Un hôtel a également sollicité le Géotrouvetout de Mananasy. Le défi est d'une autre dimension. On lui demande de fournir le gaz pour les 50 feux de la cuisine et ce 24 heures sur 24. 
Il a déjà un plan en tête et compte prouver au monde qu'il est possible de trouver dans la nature le moyen de subvenir à nos besoins, sans la détruire.
 

Le trésor est caché dans les décharges 

Carte de Madagascar Mananasy Tana
Carte de Madagascar permettant de visualiser où se situe le village de Mananasy par rapport à Tananarive ©Google Maps

"Je suis sûr que le biogaz pourra apporter sa pierre à l’édifice pour la préservation de notre écosystème. Puisque à terme, je suis encore en train de faire des recherches, nous pourrons utiliser tous les déchets sans perte ", avance Ricky Herimiary. Les bouses de zébus, mais également les détritus permettent de fabriquer le gaz nécessaire à alimenter des cuisinières ou des chauffages. Avec son épouse, quand ils montent à Tana et voient les tonnes d'ordures, ils regardent une richesse inépuisable et totalement gratuite.  
 
Publicité