Madagascar : des pluies torrentielles tombent sur le Sud

sécheresse
La pluie s'abat sur le Sud de Madagascar
©Capture d'écran L'Express de Madagascar

Le Sud de Madagascar attendait la pluie depuis deux ans. Ces précipitations s'abattent, depuis la fin de la semaine dernière sur le Sud. Des orages déchirent le ciel d'Anosy, Androy et Ihorombé. Dès les premières gouttes les paysans se sont rués dans leurs champs pour labourer et planter.

L'aide aux familles du Sud de Madagascar doit continuer. Les orages qui viennent de s'abattre sur la région Sud, qui attendait la pluie depuis deux ans, ne mettent pas fin à la famine. L'opération Kéré n'est pas terminée et elle devra se poursuivre encore des semaines. Il faut être certain que les cultures vont permettre aux familles de subvenir à leurs besoins et aux paysans de gagner de quoi vivre.

De plus, la construction des puits n'est pas terminée. Il serait totalement inconscient de tourner les talons, maintenant. Espérons que ces fortes précipitations vont permettre aux habitants des régions d'Anosy, Androy et Ihorombé de tourner cette page douloureuse. 

Pendant des mois, plus de 300 000 Malgaches n'avaient que des tamarins et des cactus pour se nourrir.

Des agriculteurs privés de semences

 

Ces pluies inattendues prennent au dépourvu de nombreux agriculteurs. Les maires des villages expliquent que leurs administrés de Behara, Ifotaka, Anosy et Erada n'ont pas de semences à leur disposition. Certains ont vendu les rares biens, qu'ils possédaient encore, pour acheter des graines et des boutures. De nombreux champs n'ont pas été travaillés. 

La bonne nouvelle est venue des services météorologiques de Madagascar. La pluie va encore tomber dans les prochains jours et semaines à venir. L'Express de Madagascar, écrit ce mardi 2 mars 2021 : "le Sud ne risque pas de manquer de précipitations. Elles seront normales à supérieures à la normale saisonnière dans le Sud aux mois de mars et avril".

Il faut espérer que ces pluies orageuses ne vont pas emporter le sol arable des champs, c'est le risque majeur avec des précipitations importantes sur un sol desséché.