Madagascar : manifestation du personnel et des étudiants de l'université de Tana

économie
Manifestation université de tana 19 octobre 2021
©Capture d'écran Madagascar-Tribune
La tension monte à nouveau dans les universités malgaches. Retard de salaires du personnel et des bourses des étudiants ont provoqué des manifestations, ce mardi 19 octobre 2021. Les règlements auront lieu dans six jours affirment les autorités. La grève est maintenue.

La tension, dans les universités malgaches, ne retombe pas. À Tananarive, mardi, une manifestation du personnel et des étudiants, qui attendent respectivement leurs salaires et leurs bourses, a une fois de plus dégénéré en affrontement avec les forces de l'ordre. 

Les grévistes avaient lancé un ultimatum, jeudi dernier, aux autorités. Ils avaient laissé 72 heures au ministère de l'Éducation pour que les versements en retard soient effectués. Ce délai a expiré, lundi soir, le personnel administratif et technique a débrayé et bloqué les routes menant au campus. Ils ont été rejoints par les étudiants. Les élèves attendent toujours leurs primes d'installation et leurs bourses. Malgré la promesse d'une régularisation des comptes d'ici le 25 octobre 2021, les manifestants ont décidé de poursuivre le mouvement, écrit L'Express de Madagascar.

Des affrontements avec les forces de l'ordre

 

La rentrée universitaire est suspendue au paiement des salaires et des bourses. Les discussions entre la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche risque d'être très compliquée. Les manifestants n'ont pas apprécié de voir des forces de l'ordre prépositionnées aux abords du campus universitaire, avant le début de la grève. 

Cette présence des gendarmes a accentué la tension. Rapidement des étudiants ont lancé des pierres en direction des militaires qui ont répondu par des jets de gaz lacrymogène. Dans la journée, Assoumacou Béatrice, la ministre a affirmé devant le parlement : "Tout cela est déjà résolu actuellement et le paiement ne va plus tarder". Il était question des salaires des PTA. Il n'était pas question, pour l'instant, des bourses des étudiants, ni des primes dues au personnel administratif et technique précise Madagascar-Tribune.