Madagascar : le ministre des affaires étrangères de la France reste flou sur les îles Eparses

océan indien
Les quatre îles éparses revendiquées par Madagascar
©Infographie et Google Earth
Le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, est en visite dans la zone. Il est à Madagascar depuis hier, il s'envolera dans la journée vers l'île Maurice. Sur la Grande île, il était question de coopération, mais ce sujet n'a pas occulté les îles Éparses des discussions.
La restitution des îles Éparses par la France à Madagascar est un vrai point de tension entre les deux pays. Si ce sujet n'était pas le sujet central de la visite du ministre des Affaires étrangères françaises, Jean-Yves Le Drian, cette question fondamentale pour l'Etat malgache est revenue sans cesse au centre des discussions. 

À la base, le Quai d'Orsay prévoyait des rencontres pour améliorer la coopération avec l'Hexagone et La Réunion. Il devait être question d'éducation, de formation professionnelle, d'agriculture et de préservation de la biodiversité. 
 

La France veut poursuivre les négociations 


Sur ce dernier point, le ministre a été longuement interrogé par la presse sur les modalités et le calendrier pour la restitution des îles Éparses. Selon L'Express de Madagascar"Jean-Yves Le Drian n'a pas apporté plus d'éclairage et insiste sur la poursuite des négociations", et de rappeler que la France entretenait un certain flou autour de ses intentions. Précisant : "Le chef de la délégation française a présenté les éléments fondant les bases juridiques et la licéité de la souveraineté françaises sur ces îles". En clair, rien n'est négociable en dehors d'une cogestion des îles Éparses aux côtés de la France. 
 

Une cogestion des îles pour préserver la biodiversité


Les journaux malgaches résument les interventions d'Emmanuel Macron et estiment : "La France, essaie de noyer ses intentions sous les verbes diplomatiques. Elle refuse la restitution en détournant les conclusions des Nations Unies", ils appuient leur démonstration en reprenant les propos du chef de l'Etat lors de son passage sur la Grande-Glorieuse le 23 octobre 2019 : "La souveraineté française a permis de préserver (...) d'éviter une exploitation prédatrice de ces îles".
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères ©Capture d'écran L'Express de Madagascar

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live