réunion
info locale

Madagascar : les sinistrés souffrent de famine

santé
Inondation à Madagascar janvier 2020
©Capture d'écran L'Express de Madagascar
Plusieurs régions de Madagascar ont été dévastées par les fortes pluies de la semaine dernière. Plus de 100 000 Malgaches sont sinistrés. Malheureusement, l'aide alimentaire et les premiers soins ne peuvent être acheminés, faute de route. Un sexagénaire est mort de faim, jeudi soir, à Ambato Boeny. 
Un homme d'une soixantaine d'années est décédé, en fin de semaine dernière, en arrivant au centre d'hébergement d'Ambato Boeny. Jean-Valérien Rakotondrasaoa, médecin du centre, a précisé à l'Express de Madagascar"Il était déjà fatigué, lorsqu'il est arrivé au site d'hébergement, jeudi soir. Il n'avait pas mangé depuis plusieurs jours. Nous soupçonnons que c'est la faim qui a causé sa mort". Selon les autorités sanitaires du secteur des dizaines de familles de ce district souffrent de malnutrition. La RN 4 est impraticable, la chaussée s'est affaissée compliquant sérieusement l'acheminement des aliments de première nécessité.
 

La famine entraîne des problèmes gastriques et respiratoires


Les organisations non-gouvernementales qui tentent de venir en aide font le même constat : "Certaines personnes ne mangent qu'une fois par jour. Ce sont les autorités locales et les opérateurs économiques locaux qui apportent des aides aux sinistrés. Malheureusement, nous ne pouvons offrir qu'une mesure de riz par personne, tous les deux jours"
Ce triste tableau devient dramatique quand on ajoute les dernières nouvelles des médecins qui œuvrent dans les dispensaires : "la diarrhée et les problèmes respiratoires commencent à faire des victimes"
 

120 600 sinistrés


Des chefs de familles quittent les villages pour obtenir de l'aide. Les prêtres des villages voisins des lieux sinistrés ont lancé des quêtes pour acheter de la nourriture. Une sage-femme de Marovoay témoigne : "Ce sont les enfants qui souffrent le plus de cette insuffisance alimentaire".
Le nombre de sinistrés recensés a encore augmenté. On comptabilise désormais 120 600 sinistrés, quinze mille cases inondées et mille cinq cent détruites. 
Publicité