publicité

Madagascar : six voleurs de vanille lynchés à mort

Une bande de voleurs de vanille a été interpellée et tuée par des villageois au Nord de Madagascar. Les victimes avaient dérobé 90 kilos de vanille.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Six voleurs de vanille ont été arrêtés par la population de Tsarabia et Vohémar, deux localités situées au Nord-Nord-Est de Madagascar. Les suspects étaient en possession de 90 kg de gousses qui provenaient des locaux de la coopérative de la région. 

En quelques semaines, les producteurs se sont fait dérober 150 kg de leur précieuse marchandise, précise L'Express de Madagascar
 

La justice populaire est en vigueur en brousse


Pourchassés et jugés par les villageois, les six hommes ont été condamnés à mort et lynchés par la population. 
Les gendarmes du secteur tentent d'éradiquer ces pratiques d'une autre époque, mais les campagnes de sensibilisation contre ce genre d'actes ont du mal à être entendues. La présomption d'innocence est un concept très obscur dans la brousse.
© Capture d'écran Google Maps
© Capture d'écran Google Maps

Sur le même thème

  • Madagascar

    Madagascar : une tornade frappe Andramasina

    Le village d'Andramasina, situé à proximité de Tananarive a essuyé le passage d'une tornade. Des arbres sont tombés, des toits ont été arrachés, les examens du baccalauréat ont dû être stoppés. Les salles de classes ont été inondées et les feuilles emportées par le vent. 

  • Madagascar

    Madagascar : 1 300 hectares de forêt incendiés

    Plus d'un millier d'hectares du parc d'Ankarafantsika, situé au Nord-Ouest de Madagascar, sont partis en fumée. Au-delà de la polémique politicienne et des responsabilités, ce feu met au jour le déplacement de la population du Sud, qui fuit la famine, vers le Nord de la Grande île.

  • Madagascar

    Madagascar : un collégien tué par des camarades de classe et des adultes

    Samedi soir, deux collégiens de 16 ans, deux adultes et trois jeunes femmes ont été placés en garde à vue à la gendarmerie de Nosy-Be. Ils sont suspectés d’être impliqués dans le meurtre sauvage d’un collégien. La victime leur avait demandé une cigarette et de l’alcool.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play