Madagascar : trois pêcheurs sauvés jeudi. Le Premier ministre sur le terrain

océan indien
Trois pêcheurs sauvés à Mada janvier 2019
©Capture d'écran Facebook Aldo journaliste
Le Nord et le Nord-Ouest de la Grande île ont été durement touchés, le week-end dernier, par le passage de la dépression qui a également impacté Mayotte. Le Premier ministre s'est déplacé à Mahajunga pour évaluer les urgences. Le district d'Ambilobe était, jeudi encore, coupé du monde.
La première sortie officielle du "nouveau" Premier ministre, Christian Nsay, a eu lieu ce mercredi 23 janvier 2019 à Mahajunga. Cette ville de la côte Ouest de Madagascar, a été durement touchée par le passage de la dépression tropicale pendant le week-end. Les digues ont été en partie détruites par la houle, les rochers ont été projetés sur la terre ferme par la violence des vagues. Trois pêcheurs, dont l'embarcation avait, en partie, coulé, ont été secourus jeudi comme le démontre le reportage d'Aldo sur sa page Facebook.
Mahajanga, la population reconstruit la digue
©Capture d'écran Facebook Aldo
 

Ambilobe coupé du monde


En quelques heures, le chef du gouvernement a pu juger sur place de l'ampleur des urgences nécessaires à apporter à la population. Du riz, des vêtements, des renforts humains vont être acheminés afin de limiter les conséquences des fortes pluies. 
Un peu plus au Nord, le district d'Ambilobe est totalement coupé du monde. Le pont d'Isafy qui permet de rallier les villes d'Ambanja et d'Ambilobe s'est affaissé. La gendarmerie du secteur a relevé de nombreux autres dégâts comme à Vohémar où le pont s'est effondré.
Christian Ntsay, Premier ministre de Madagascar
©Capture d'écran Facebook Aldo
 

Le Premier ministre à Ambilobe dans la journée 


Lexpressmada.com note que quatre points de transbordement ont déjà été installés. Ils devraient permettre de transférer le ravitaillement d'une berge à l'autre tant que les véhicules sont bloqués. 
Cette situation engendre une hausse des prix de l'alimentation. 
La délégation et le premier ministre vont essayer de se rendre à Ambilobe pour évaluer, là aussi, les besoins les plus urgents.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live