réunion
info locale

Madagascar : vingt-deux disparus et quatre morts dans les crues des rivières

météo
Les crues ont emporté 22 personnes depuis de début de la semaine à Mada 23 janvier 2020
©Capture d'écran L'Express de Madagascar
Les fortes pluies ce début d'année 2020, sur Madagascar ont provoqué des fortes cures des rivières du Nord-Ouest. La brusque, montée des eaux, est responsable de vingt-deux disparitions et quatre décès. A Tana, les maisons sont emportées par les glissements de terrains.
C'est la catastrophe. Les autorités ne savent plus ou donner de la tête pour répondre aux urgences. Dans le Nord-Ouest, vingt personnes ont tenté de traverser une rivière en début de semaine pour rejoindre leur village qui se trouvait sur l'autre rive. Ce passage, habituel, s'est transformé en piège mortel. Les témoins de cette scène tragique sont affirmatifs. Les villageois ont tous été emportés par le courant. Les recherches sont, pour l'instant, infructueuses.

Les autorités de cette région signalent les disparitions de deux autres villageois et les décès de quatre personnes. Des morts liées aux intempéries.
 

Glissements de terrains, maisons fissurées, risque d'éboulis

Eboulis et cases effondrée à Tana 23 janvier 2020
©Capture d'écran l'express de Madagascar

À Antananarivo, la capitale malgache, les fortes précipitations ont provoqué de nombreux glissements de terrains. Des dizaines de familles ont été contraintes d'abandonner leurs cases. 

Entre les malfaçons, les éboulis, les murs de soutènement qui ne soutenaient plus rien et les maisons construites à flanc de falaise qui ont fini par tomber, c'est un miraculeux d'avoir évité une tragédie. On ne compte plus le nombre de sinistrés à Tana, comme dans l'ensemble du pays. 

Le premier bilan fait état de dix mille Malgaches ayant besoin d'une aide urgente écrit L'Express de Madagascar.
 

Alerte rouge, ce jeudi, à Madagascar

Les routes sont impraticables à Mada 23 janvier 2020
©Capture d'écran Madagascar-Tribune

Outre le nombre de sinistrés et l'urgence, les secours doivent faire face à l'état des "routes" pour acheminer l'aide dans les villes et les villages. La RN13 , la RN4 comme la N6 sont impraticables. Les routes sont inondées, boueuses, transformées en rivière, quand ce ne sont pas les ponts qui ont disparu. Tout le pays est touché. Les intempéries vont de Mahajanga à Tolagnaro en passant par Antananarivo et Ihosy.

Ce jeudi 23 janvier 2020, la dépression poursuit sa route sur les hauts plateaux avant de ressortir en mer côté Est. Les services météorologiques de Madagascar ont émis une alerte rouge pour les régions de Boeny, Melaky, et Betsiboka précise Midi-Madagaskara









 
Publicité