Malgré la crise sanitaire, la situation économique des petites et moyennes entreprises réunionnaises se maintient

économie
Malgré la crise sanitaire, la situation économique des petites et moyennes entreprises réunionnaises se maintient
Malgré la crise sanitaire, la situation économique des petites et moyennes entreprises réunionnaises se maintient. ©Imaz Press

Ce mercredi 20 janvier, pour sa conférence de presse de rentrée, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises dresse un bilan plutôt correct de la situation économique des PME réunionnaises en 2020. Malgré la crise sanitaire, elles s'en sont bien sorties ces derniers mois. Explications.

Lors d’une conférence de presse de rentrée, ce mercredi 20 janvier, la Confédération des petites et moyennes entreprises a publié les résultats d’une étude menée localement. Elle dresse un bilan plutôt correct de la situation économique des PME réunionnaises en 2020.

La situation économique des TPE-PME se maintient

"La crise sanitaire a-t-elle fragilisée la santé des entreprises réunionnaises ?" C’était la question posée par la Confédération des petites et moyennes entreprises de La Réunion à ses adhérents. Auprès d'un panel représentatif, elle a réalisé un baromètre sur les impacts de la crise sanitaire. Résultat : la situation n'est pas si catastrophique qu'il n'y paraît.

L’hôtellerie-restauration souffre le plus

Certes, les chiffres d'affaires ont baissé dans tous les secteurs, mais la situation économique se maintient. La baisse est principalement ressentie par l'artisanat et le commerce. "Nous sommes dans une situation contrastée, remarque Jean-Philippe Payet, délégué général de la CPME Réunion. Dans l’événementiel et l’hôtellerie-restauration, il y a des difficultés. Pour le reste, les entreprises ont préservés leur activité. Les mesures de télétravail ou de distanciation appliquées au sein des entreprises ont été faites en bonne intelligence".

Le recours massif aux aides publiques

Du côté de l'emploi, la situation est restée stable, avec une absence de licenciement. Ce maintien des entreprises réunionnaises s’explique par le recours massif aux aides publiques. Deux tiers des chefs d'entreprises interrogés les ont sollicités, que ça soit le prêt garanti par l'État, le fonds de solidarité nationale ou régional, où le chômage partiel.

Une économie locale sous perfusion

"L’Etat et les collectivités locales ont été présentes, notamment la Région, et cela a mis l’économie réunionnaise sous perfusion, estime Eric Leung, président de la CPME. Maintenant comme toute perfusion, on va se faire débrancher et c’est là qu’il faudra être vigilant".

Les aides publiques auraient donc été particulièrement utiles, notamment pour la préservation des emplois au sein des entreprises. Si 60 % des chefs d'entreprises réunionnais se disent confiant en l'avenir, ils restent en alerte avec la crainte d'un nouveau confinement.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live