Maurice-Covid : cinq décès en 24 heures et 348 au mois de novembre

santé
Covid Maurice 7 décembre 2021
©Capture d'écran L'Express de Maurice
La polémique autour des chiffres officiels concernant le nombre de décès de Mauriciens vaccinés et non-vaccinés prend de l’ampleur. Cinq patients sont morts, victimes du virus, ce lundi. 348 en novembre, mais combien étaient vaccinés ou pas ?

Cinq patients porteurs de la Covid-19 sont décédés ce début de semaine à l’hôpital ENT. Il s’agit d'hommes et de femmes âgés (es) de 40 à 55 ans, écrit Le Mauricien. Le ministre de la Santé a révélé, lundi soir, que 66 tests positifs ont été enregistrés en 24 heures. Cinq personnes ont été hospitalisées.

Officiellement, en novembre 2021, les services de Santé de l’île sœur ont enregistré 348 décès dus à la Covid-19. 156 personnes étaient vaccinées (soit 45%) et 192 ne l’étaient pas (55%). Le ministre a tenu à affiner son analyse statistique en soulignant que sur 100 000 personnes non-vaccinées, 15 décès étaient enregistrées, alors qu’il regrettait 7 morts, pour le même ratio, chez les citoyens vaccinés.

Les chiffres parlent et soulèvent des questions

 

Ces précisions chiffrées ont permis aux mathématiciens de l’île sœur d’effectuer des statistiques et manifestement, ils ne parviennent pas au même résultat : "Si 15 personnes sur 100 000 non-vaccinés sont mortes", comme le dit Jagutpal, écrit L’Express de Maurice, "sur 308 000 Mauriciens (toujours non-vaccinés) cela fera 48. Alors qu’il venait de nous faire comprendre que le nombre de non-vaccinés décédés en novembre était de 192". 

Concernant les vaccinés, les chiffres sont illisibles. Comment savoir ou sont comptabilisés les primo-vaccinés dans ce décompte et quel est le nombre de personnes touchées par la Covid dans ce sous groupe. Les chiffres officiels disent : "Si 7 sur 100 000 vaccinés sont décédés", donc poursuivent les mathématiciens, "sur 892 586 cela fait 65". L’addition est simple : 48 + 65 = 113, difficile d'arriver au chiffre, pourtant officiel, de 348 décès. Un calcul tristement macabre, mais indispensable pour comprendre les annonces gouvernementales.

De nouvelles données sont désormais nécessaires

 

Il est usuel de dire : "On fait dire ce que l’on veut aux chiffres", mais attention si les calculs n’aboutissent pas au résultat présenté, alors la démonstration est contestable. C’est mathématique !

La stratégie vaccinale est un sujet trop scientifique pour être remis en cause en quelques lignes par des journalistes ou des citoyens. Les épidémiologistes et médecins, dénués de conflits d’intérêts, sont les seuls à pouvoir se prononcer utilement.

En revanche, statistiquement, il serait peut-être nécessaire de fournir des précisions sur le nombre de personnes décédées chez les primos vaccinées. Entrent-elles dans la case des non-vaccinés ou des vaccinés ?

Pourquoi donner des chiffres, sur l’efficacité présumée, des vaccins AstraZeneca, Covax, Sinopharm et Johnson and Johnson, en occultant Pfizer et Spoutnik ? Ces zones d'ombre sont préjudiciables aux décideurs et font les choux gras des "complotistes". 

 

Six passagers sur un vol venant d'Afrique du Sud testés positifs

6 des 228 passagers du vol Mk 3852, qui a décollé, dimanche de Johannesburg en Afrique du Sud, ont été testés positifs à leur arrivée à l'île Maurice. L'ensemble des voyageurs et l'équipage sont en quarantaine. Pour mémoire, le gouvernement mauricien a suspendu les vols avec l'Afrique du Sud depuis le 28 novembre. Ils devraient reprendre le 31 décembre, selon la situation épidémiologique dans le pays. Cette décision a été prise suite à la découverte du variant Omicron, note Défimédia