Maurice-Covid : l'île sœur attend un assouplissement des mesures prises par la France

santé
20180228 Maurice
©Gilbert Hoair (Réunion la 1ère)
L'île Maurice espère un allégement des restrictions prises par la France. Mercredi dernier, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal annonçait que l'île sœur intégrait la liste rouge écarlate suite à l'apparition du variant Omicron. Cette mesure impacte durement l'économie touristique.

Les acteurs touristiques mauriciens espèrent que le gouvernement français va retirer, ce lundi 6 décembre 2021, l'île sœur de sa liste rouge écarlate. L'apparition du variant Omicron a provoqué une vague d'inquiétude en Europe où plusieurs cas ont été détectés ces derniers jours. Les épidémiologistes ont relevé plus de 30 différences sur la protéine spike, cependant : "Les rapports des médecins sud-africains évoquent des symptômes faibles", écrit Sud-Ouest.


Tous les laboratoires étudient le variant Omicron. Les jours passant, il semble se confirmer qu'il se propage plus rapidement. Cependant, sa dangerosité serait inférieure au variant Delta. Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique concernant cette épidémie en France, déclarait, mardi dernier sur RMC : "Le variant Delta reste le vrai ennemi".

L'avenir de Tromelin intègre les discussions

 

L'évocation dans la presse locale du placement sur la liste rouge écalarte, de l'île Maurice par la France, choque l'exécutif mauricien. Défimédia nous apprend qu'un reportage de la MBC, ce samedi 4 décembre 2021, avait ouvertement condamné les médias locaux qui relayaient l'information concernant l'inclusion du pays sur la la liste rouge écarlate de la France : "Le sensationnalisme d’une partie de la presse aurait-elle été privilégiée au détriment de la réputation de la destination mauricienne à l’étranger ?".

Cette décision sanitaire a des conséquences économiques pour l'île sœur. Son économie dépend, pour une part, des touristes réunionnais et métropolitains. Des négociations ont débuté entre les gouvernements quelques minutes seulement après l'annonce. L'Express de Maurice titre, ce lundi 6 décembre 2021 : "La France pourrait assouplir la mesure frappant Maurice". Selon les indiscrétions recueillies par nos confrères : "Le gouvernement (mauricien) se serait engagé de ne plus jamais évoquer la question de souveraineté mauricienne sur l’île de Tromelin actuellement occupée par la France".