Maurice : deux décès, un test positif en 24 heures et beaucoup de questions au parlement

coronavirus
Parlement de l'île Maurice
©Réunion la 1ère (Archives)

L'île Maurice ne voit plus le bout du tunnel de cette pandémie, deux décès et un test positif pendant ce long week-end pascal. Ce mardi, la session parlementaire sera tendue. La crise Covid et sa gestion financière seront au cœur des interrogations de l'opposition ...

Un test positif, ce lundi 5 avril 2021 et deux décès, dimanche, c'est le triste bilan du week-end de Pâques à l'île Maurice.

Les victimes sont : une femme de 78 ans et un homme de 68 ans. Notre voisine compte six patients décédés depuis le 5 mars 2021, "début de la seconde vague". Les autorités de Santé estiment que seulement deux des six disparus sont morts des suites de l'infection virale due à la Covid précise L'Express de Maurice. Ce bilan est incomplet, si l'on ne précise pas, que l'île sœur compte toujours, ce mardi matin, 367 cas actifs. 

Autant dire que la session parlementaire de ce 6 avril 2021 s'annonce très tendue. Certes, le gouvernement profite des divisions de l'opposition pour se maintenir à la barre, cependant avec le temps, les critiques se font plus vives au sein de l'hémicycle et surtout dans la population.

Auto-test et passeport vaccinal ?

 

Les adversaires de l'exécutif vont tenter, encore une fois, de relayer les interrogations des citoyens en soumettant le Premier ministre à une multitude de questions sur sa stratégie pour éradiquer cette pandémie du pays. 

Le passeport vaccinal, sera-t-il obligatoire pour les touristes qui veulent séjourner à l'île Maurice ? Quand, 70 % de la population sera vaccinée pour atteindre la fameuse immunité collective ? Le gouvernement, envisage-t-il de fournir des kits d'auto-test aux "frontliners" comme c'est le cas aux Etats-Unis ? Une question, presque anecdotique, devient essentielle : quand le premier cas Covid a-t-il été détecté en 2021 ? Écrit Le Mauricien. De son côté, IonNews retient la question du député Fabrice David concernant les salariés d'Air Mauritius, qui s'interrogent sérieusement leur avenir. 

Enfin, deux affaires ressurgissent avec le "déconfinement" partiel. L'audit très sévère sur la gestion des finances publiques et les divulgations de photos privées concernant Simla Kistnen afin d'humilier la veuve de Soopramanien Kistnen. Son avocate vient de porter plainte contre les auteurs de cette publication.


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live