Maurice : faux voyant et vrai escroc

escroquerie
Voyant et son épouse interpellés à l'île Maurice 16 septembre 2020
©Capture d'écran Défimédia
Le "voyant" mauricien, Vishal Ramsamy, de son vrai nom Mohammad Nagib Khan Acoheea dit le 'sorcier' n'a pas anticipé l'arrivée des policiers de l'ICAC. L'enquête porte sur une escroquerie de 5 millions de roupies mauriciennes. La victime, Anglaise, espérait être soignée. 
L'affaire est tristement banale. Tous les ans, les voyants, exorciseurs, marabouts, spécialisés en tout et bon à rien, tombent pour escroquerie. Avec le temps, le margoulin ne parvient pas à se raisonner et tente d'extorquer toujours plus d'argent. Tant que les sommes sont minimes et déclarées, la justice, faute de temps, regarde ailleurs. Pourtant, les mois passant quand le poisson a mordu à l'hameçon, les faux "guérisseurs" franchissent inévitablement la ligne jaune. 

C'est le cas de Mohammad Nagib Khan Acoheea, et sa compagne, Zaheera Bibi Issop Adia. Ils ont été interpellés à l'île Maurice, ce mardi 15 septembre 2020, par l'ICAC (Commission indépendante contre la corruption), organisme qui enquête également sur le blanchiment d'argent et détournement de fonds nous apprend Défimedia.
 

Ce n'est pas une simple escroquerie 


Les faits remontent à 5 ans. Une touriste britannique, en vacances dans l'île sœur, rencontre le "voyant". Elle lui confie ses soucis de santé. Le 'sorcier' parvient à la convaincre qu'il détient la solution. Avec son mari, l'espoir renaît. Ils payent, et payent encore. Au total, 5 millions de roupies, soit 105 630 euros. La somme est colossale et ne sera pas déclarée. Ce dernier point est essentiel. L'ICAC est alerté au sujet de cette évasion fiscale. Les 5 millions de roupies ont échappé au fisc. 

De fil en aiguille, les enquêteurs sont parvenus à remonter vers la source. Le blanchiment d'argent et la fraude leur ont permis d'intervenir dans ce dossier qui ne se limite pas à une simple escroquerie... Les victimes ont perdu leurs économies et l'espoir.