Maurice Gironcel, le maire de Sainte-Suzanne retournera devant les juges, le parquet fait appel de la décision de relaxe

Maurice Gironcel
La justice n’en a pas fini avec Maurice Gironcel.
Relaxé le 30 Août dernier par le Tribunal correctionnel, le Parquet a décidé de faire appel de cette décision.
Il avait requis à l’encontre du maire de sainte-Suzanne 6 mois de prison ferme, 5 ans d’inégibilité et 10 000 euros d’amende dans l’affaire de l’achat de voix lors des municipales de 2014.  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live