Maurice : l'ancien ministre à nouveau convoqué par la police

faits divers
Audition de Yogida Sawminaden, encien ministre du Commerce de l'île Maurice 22 février 2021
©Capture d'écran Radio One

Une fois encore, l'ancien ministre du Commerce est convoqué aux Casernes centrales pour être entendu sur l'affaire de l'emploi fictif de Simla Kistnen. Les jours et les semaines passent, les approximations s'amplifient. Les réponses de Yogida Sawmynaden sont très attendues.  

L'affaire Kistnen, simple fait divers en octobre 2020, après la découverte du corps sans vie de cet entrepreneur dans un champ de cannes au Moka, est devenue un dossier politico-financier. Impossible de connaître le degré d'implication des différentes personnes entendues dans cette affaire et dont les noms apparaissent à la une de la presse de l'île sœur quotidiennement depuis le début de l'année. 

L'Express de Maurice, en s'appuyant uniquement sur les déclarations des personnes entendues, s'est amusé à relever les incohérences. Elles sont si nombreuses et grossières que nos confrères ont décidé d'en faire une compilitation qu'ils nomment : "mensonge-o-mètre".

Le déroulement de l'instruction à Maurice comme en Grande-Bretagne se déroule au grand jour, à la barre du tribunal, pour l'essentiel. Il est donc juste question d'une analyse des déclarations des différentes personnes appelées à témoigner sous serment.

Yogida Sawmynaden sur la sellette

 

Dans ces conditions, la convocation de Yogida Sawmynaden devant les inspecteurs de police, des Casernes centrales, prend une importance considérable. L'ancien ministre du Commerce, en renonçant à son poste ministériel, avait annoncé son intention de contre-attaquer et faire enfin éclater la vérité. Il sous-entendait qu'il était la cible d'une cabale. 

Sans se projeter sur le devenir du député de la 8ème circonscription, cette journée du lundi 22 février 2021, pourrait s'avérer cruciale. Malgré les oppositions des avocats de l'élu concernant la procédure, les inspecteurs de police ont poursuivi leurs investigations. Vendredi 19 février 2021, Simla Kistnen a été invitée en urgence par les policiers à venir préciser ses déclarations concernant l'affaire présumée d'emploi fictif écrit Radio One. Rien n'a filtré, mais la veuve est ressortie libre.

Meurtre de Soopramanien Kistnen

 

Cet après-midi, l'ancien ministre du Commerce de l'île Maurice est invité au tribunal de Moka pour être entendu dans l'enquête concernant le meurtre de Soopramanien Kistnen. Pendant longtemps, la piste politique avait été privilégiée, mais au fil des révélations, cette triste affaire serait également et surtout politico-financière. Il apparaît très clairement que l'entrepreneur de 52 ans avait des intérêts financiers avec des proches du député. Cette connexion, offre-t-elle une piste dans cette affaire ?

Pour répondre à cette question la magistrate en charge des investigation entend ce lundi matin, Neeta Nuckched, puis Deepak Bonomally, le directeur de Bo Digital. Elle conclura la matinée avec l’homme d’affaires, Vinay Appanna.

En début d'après-midi, elle recevra dans son bureau Yogida Sawmynaden. Il sera longuement question des contrats alloués par la State Trading Corporation.