Maurice : l'ancien ministre du Commerce interrogé pour escroquerie

politique
Audition de Sawmynaden aux Casernes le 22 février 2021
©Capture d'écran Le Mauricien

L'ex-ministre du Commerce et toujours député, Yogida Sawmynaden, a été longuement interrogé, lundi après-midi, par les inspecteurs de police. Convoqué à 11h, il a quitté les Casernes centrales à 18h. Il est entendu depuis 9h ce mardi, pour escroquerie et abus d'autorité.

L'affaire Kistnen n'a pas fini de faire trembler le gouvernement mauricien. Les jours passent et les interrogations sur la probité de l'ancien ministre du Commerce s'amplifient. Yogida Sawminaden a démissionné de son ministère, mais il conserve son siège à l'Assemblée nationale. Des voix s'élèvent déjà pour lui demander de renoncer à ses fonctions.

Son audition, lundi, pour escroquerie et abus d'autorité, écrit L'Express de Maurice ce mardi 23 février 2021, aux Casernes centrales apporte de l'eau au moulin de l'opposition. Comme au billard, ces derniers visent également le Premier ministre. Pravind Jugnauth a soutenu ouvertement le suspect, parlant d'une enquête discrète accréditant la version de Sawmynaden. 

Pas de condamnation hâtive

 

Les apparences sont, pour l'instant, défavorables,  mais les investigations ne sont pas terminées et un nouvel élément peu s'avérer décisif. Le député bénéficie de la présomption d'innocence tant qu'il n'est pas jugé coupable !

Ce mardi matin précise Défimédia, Yogida Sawminaden est à nouveau invité à s'expliquer aux Casernes. Son avocat espère beaucoup de cette nouvelle journée. Enfin, la défense devrait savoir qu'elles sont les charges retenues dans ce dossier de l'emploi fictif de Simla Kistnen. 

L'autre volet de l'affaire Kistnen concerne la mort tragique de Soopramanien Kistnen. Le corps sans vie de l'entrepreneur de 52 ans, mari de Simla, a été retrouvé calciné dans un champ de cannes. Les investigations sont dirigées par une magistrate du tribunal de Moka. Doucement, l'enquête a pris une dimension politico-financière. Les noms de patrons, impliqués dans des transactions contestables, sont apparus.

Hôtesse de l'air et patronne de la compagnie Neetee Selec Ltd

 

C'est dans ce contexte tendu que Neeta Nuckched, principale actionnaire de la compagnie Neetee Selec Ltd, s'est rendue au tribunal pour être entendue sur l'obtention d'un marché par son entreprise. Sa venue était attendue. La dirigeante, qui est également hôtesse de l'air, a longuement été interrogée sur ses liens avec l'ex-ministre du Commerce. Elle a rappelé qu'elle n'était pas la maîtresse de Yogida Sawmynaden et avait obtenu ce marché en soumissionnant, simplement, à l'appel d'offre écrit Radio One.

Reste à savoir, si les pièces recueillies par les inspecteurs en charge des investigations vont confirmer ou infirmer cette version des faits. Les suspects oublient trop souvent que leurs ordinateurs et leurs téléphones portables sont des mines inépuisables d'informations. Ils sont traçables et les mémoires ne sont jamais totalement effacées.