Maurice-Seychelles : les jus de pomme Ceres impropres à la consommation

santé
Pommes destinées au jus de fruits industriels
©Capture d'écran Youtube
Des analyses à posteriori de jus de pomme Ceres ont révélé un taux de patuline trop élevé, rendant le produit impropre à la consommation. Ce 11 octobre 2021, l'OMS a publié un communiqué afin de demander le retour des briques déjà vendues et le retrait des derniers lots des magasins.

Si vous êtes à l'île Maurice, où en revenez avec dans vos bagages une brique de jus de pomme Ceres, à défaut de la ramener dans le magasin, vous devez la vider et jeter l'emballage. Une étude de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de révéler un taux de patuline anormalement élevé dans les derniers lots. Cette mycotoxine peut provoquer des nausées et des troubles intestinaux, voire des vomissements. 

Selon Pioner Foods, qui était en charge des analyses, la substance provenant de "champignons" liés à de la moisissure était contenue dans le jus de pomme concentré, précise Défimédia. C'est cette base qui permet de fabriquer les briques et briquettes. La patuline est indétectable au goût et ne représente pas un risque létal. Cependant, des réactions plus ou moins fortes sont possibles, selon les consommateurs. 

Sécurité alimentaire

 

En France, les alertes sont lancées par le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. Des laboratoires sont chargés d'effectuer des analyses quotidiennes de tous les produits alimentaires vendus. Régulièrement, il est demandé aux consommateurs de ramener des produits (charcuteries, fromages, jus) qui contiennent des salmonelles, de la listeria, etc.

Les produits Ceres de La Réunion, ne sont pas concernés par cette alerte de l'OMS. Le communiqué demande aux consommateur de Maurice, des Seychelles, du Kenya de la République Démocratique du Congo, de la Zambie et du Zimbabwe de ramener les briques de jus de pomme dans les magasins où ils les ont acheté. Ils seront, évidemment, remboursés.