Maurice : un barrage flottant installé autour des trois bateaux échoués

océan indien
Trois bateaux de pêche échoués île Maurice 24 février 2022
©Capture d'écran Le Mauricien
Trois bateaux de pêche se sont échoués, mercredi matin, à la Pointe-au-Sable. Les marins taïwanais ont été évacués par les garde-côtes. Un barrage flottant a été positionné autour des navires pour protéger l'environnement en cas de fuite de fuel. Un remorquage est envisagé, si la mer se calme.

Les garde-côtes de l'île Maurice ont procédé à l'évacuation des marins taïwanais des trois navires échoués. Mercredi 23 février 2022, en fin de matinée, alors que les secouristes venaient en aide à l'équipage du Wen Hang Dar 168, deux autres long-liner heurtaient le fond à proximité, au lieu-dit Bain-des-Dames, écrit Le Mauricien. Les évacuations délicates, dans une mer formée, ont été couronnées de succès. Les marins sont sains et saufs. 

Bateau anti-pollution île Maurice février 2022
©Capture d'écran Défimédia


Afin d'éviter une nouvelle marée noire, le Polygreen a installé un barrage flottant de 300 mètres autour des Wen Hung Dar No. 168, FV Maan Yu Feng No. 168 et FV Maan Yu Feng NO. 1. Les trois bateaux de pêche sont, pour l'instant, prisonniers de la Pointe-aux-Sables. Défimédia souligne : "Une évaluation est actuellement effectuée par l'équipe. Compte tenu des conditions de mer actuelles, les plongeurs sur place n'ont pas été en mesure de fournir un diagnostic complet sur l'état des coques".

La loi de Murphy ?

 

Six bateaux se sont abimés à proximité des côtes mauriciennes en moins de deux ans. La faute à pas de chance ? Si l'on suit la loi de Murphy : "Le pire est toujours certain ou tout ce qui est susceptible d'aller mal, ira mal !".

Maurice Le remorqueur Sir-Gaëtan par 40 m de fond
Le remorqueur Sir-Gaëtan, gît sur le sable par 40 mètres de fond en face Poudre-d'Or ©Capture d'écran Défimédia

Ces accidents à la chaîne tendent à démontrer la validité de la fameuse loi. La fatalité peut-elle expliquer seule, l'accident du Wakashio, la tragédie du remorqueur Sir-Gaëtan, la fortune de mer d'un bateau de pêche taïwanais en mars 2021 et en 2022, cette mésaventure de trois navires ! Oublions l'incendie qui a éclaté en août 2021 à bord d'un long-liner taïwanais qui était à quai à Port-Louis. 

Les règles de sécurité en mer sont internationales. Il n'y a pas de différence entre la législation d'un pays européen et un pays en voie de dévéloppement. 

L'opposition interroge l'exécutif 

 

À Maurice, tout le monde garde en mémoire la marée noire qui a suivi le naufrage du Wakashio. Ce drame environnemental avait provoqué dans l'île sœur, des manifestations sans précédent. 18 mois plus tard, ce scénario catastrophe peut-il se répéter ? La question est dans tous les esprits. Ces trois navires taïwanais renferment dans leurs cales, au total, 120 tonnes de fuel lourd. Les spécialistes espèrent pouvoir intervenir avant que les coques cédent sous l'assaut des vagues. Par chance, Emnati est loin et les conditions de mer devraient être nettement plus favorables, dès vendredi. 

L'opposition s'est saisie du dossier et interpelle l'exécutif sur ces fortunes de mer. "Le Parti Travailliste par la voix de son chef de file à l'Assemblée Nationale accuse le gouvernement d'incompétence après que 3 bateaux de pêche se soient échoués dans la région de Pointe-aux-Sables", écrit L'Express de Maurice qui souligne la lecture très différente de Dorine Chukowry députée de la majorité: "Bann bato truv, vag ek divan, zot vini mem!".